•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hommages à Jean Béliveau en Acadie

Janique LeBlanc recueille les commentaires du cinéaste Phil Comeau, qui a connu Jean Béliveau
Radio-Canada

Des admirateurs du Canadien de Montréal en Acadie rendent hommage à l'ancien joueur étoile Jean Béliveau, qui est mort mardi soir à 83 ans.

L'état de santé de M. Béliveau s'était détérioré au cours de la dernière année. Il est mort auprès des siens dans sa résidence de Longueuil.

Hugues Chiasson d'Edmundston, au Nouveau-Brunswick, se dit un des plus grands admirateurs de Jean Béliveau. Il se souvient de l'avoir rencontré pour la première fois à l'âge de 7 ans, au Forum à Montréal lorsqu'il était allé voir son équipe préférée jouer. Malheureusement, Jean Béliveau n'a pas joué pendant cette partie, mais Hugues Chiasson l'a croisé dans la mezzanine de l'aréna.

Il a soulevé ma casquette, et puis j'ai demandé à mon père c'était qui parce que si le joueur n'était pas en uniforme, je ne le reconnaissais pas. Mon père m'a dit que c'était Jean Béliveau. Alors là, j'étais vraiment épaté, et Jean m'a piqué une petite jasette.

L'admirateur Hugues Chiasson

Hugues Chiasson a rencontré quelques années plus tard Jean Béliveau dans le cadre d'une réunion à l'Université de Moncton. Il possède également une carte de hockey datant de la saison de 1963-1964 de Jean Béliveau qui a une grande valeur sentimentale pour lui.

Hugues Chiasson d’Edmundston se dit un grand admirateur de Jean Béliveau

Paul-Émile Cormier, de Saint-Antoine, au Nouveau-Brunswick, membre d'un groupe de partisans du Canadien, se souvient des débuts de Jean Béliveau.

Jean Béliveau, ç'a été le grand des grands parmi les joueurs. Je pense que ç'a été un modèle à suivre pour les joueurs de hockey de sa génération et de celles qui ont suivi et qui suivront. Jean Béliveau, c'était tout un homme, tout un joueur.

Paul-Émile Cormier, admirateur des Canadiens de Montréal

Paul-Émile Cormier ajoute qu'en 1966 le Canadien était à l'Université de Moncton pour l'inauguration de l'aréna Jean-Louis Lévesque. « Tous les étudiants de l'Université étaient assis dans les estrades. Tout d'un coup, toute l'équipe est entrée. Bien sûr, le capitaine Jean Béliveau était le premier qui est apparu dans la porte. C'était toute une scène parce que c'était un homme d'une stature assez élevée », raconte M. Cormier.

Jean Béliveau a reçu un doctorat honorifique de l'Université de Moncton en 1972.

Moi, c'était mon idole. Je ne serais jamais devenu entraîneur du Canadien si ça n'avait pas été de Jean Béliveau.

Jean Perron

Pierrette LeBlanc, résidente de la région de Moncton, est touchée. « C'est très triste ce matin. C'était une légende. En plus, c'était de la parenté avec ma famille, de loin. Mes parents et mes grands-parents l'avaient rencontré. Il était bien reconnu », dit-elle.

Jean Béliveau est allé voir les Acadiens du sud-ouest de la Nouvelle-Écosse à plusieurs reprises. Blair Boudreau, du Musée du thon de Wedgeport, et l'ancien ministre fédéral Robert Thibault ont tous les deux passé du temps avec l'ancien hockeyeur ces dernières années.

« Il s'intéressait beaucoup à la pêche au thon, car il était venu dans la région, peut-être dans les années 60. Il pêchait le thon. Il en a pris un, mais ce n'était pas ici à Wedgeport. Il l'avait pêché au cap Sainte-Marie. Il n'y a jamais eu pour moi un homme de grand respect comme j'ai eu pour lui », affirme Blair Boudreau.

« C'est un gars qui a toujours été à l'aide des autres. Il est venu à la pêche ici plusieurs fois. Il jouait au golf avec nous. Il a participé à nos tournois de thon. Il nous a aidés à faire le prélèvement de fonds lorsqu'on préparait les Retrouvailles. Il a été conférencier. J'ai eu l'occasion de le présenter à ce moment-là. Il va nous manquer », explique Robert Thibault.

Jean Béliveau est né à Trois-Rivières. Il a commencé à joueur chez les semi-professionnels avec les As de Québec en 1951. Il a signé son premier contrat avec le Canadien de Montréal en 1953. Il a gagné 10 Coupes Stanley comme joueur. Sa carrière s'est terminée en 1971.

Acadie

Hockey