Vous naviguez sur le site de Radio-Canada

Aide à la navigation
Début du contenu principal
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le monde olympique canadien se mobilise pour soutenir la diversité

Le Comité olympique canadien

Le Comité olympique canadien

Photo : COC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les athlètes canadiens font équipe pour soutenir la diversité dans le sport. Le Comité olympique canadien signe une entente en ce sens et lance un programme en milieu scolaire.

Le COC a annoncé mardi s'être lancé dans un partenariat avec deux organismes :

  • You can play, le plus important organisme de promotion de l’égalité des personnes dans le sport, créé par Brian Burke;
  • Égale Canada, le seul organisme de bienfaisance au Canada qui se consacre à la défense des droits des personnes lesbiennes, gais, bisexuelles, transgenres et queer ou questionning (LGBTQ) par la recherche, l’éducation et l’engagement communautaire.

Le COC collaborera avec ces deux organismes pour :

  • créer du matériel pédagogique novateur portant sur les enjeux concernant les LGBTQ, qui sera intégré au programme scolaire olympique canadien  à l’intention des enseignants et des élèves de la sixième année et du début du secondaire;
  • lancer le nouveau programme des ambassadeurs #uneéquipe dans lequel des athlètes canadiens visiteront des écoles partout au pays pour faire la promotion de la santé psychologique, d’une bonne estime de soi et de l’égalité dans le sport;
  • former les ambassadeurs #uneéquipe pour qu’ils puissent se servir des nouvelles ressources du programme scolaire olympique canadien dans des assemblées, des séances de questions et des séminaires, et miser sur la participation des athlètes LGBTQ et de leurs alliés hétérosexuels.

Au cours de l'année 2015, le COC contribuera à favoriser un débat plus vaste sur les enjeux de la communauté LGBTQ avec la participation d’athlètes, d’entraîneurs et de chefs de file de la communauté sportive dans toutes les régions du pays et collaborera avec ses partenaires commerciaux et médiatiques pour attirer l’attention sur ces questions importantes.

Mouvement LGBTQ
Mouvement LGBTQ © LGBTQ

L’objectif du programme scolaire olympique canadien est de rejoindre un million d’élèves, et d'établir des relations officielles avec 25 commissions scolaires canadiennes d’ici 2016.

« Aujourd’hui, nous faisons un grand pas en avant, et ce n’est qu’un début, a dit Marcel Aubut, président du COC. Notre travail et notre engagement iront en augmentant au cours des prochains mois. Nous espérons que le débat mènera à un système sportif plus sécuritaire, plus diversifié et inclusif pour nos athlètes, nos entraîneurs, nos partenaires sportifs et notre merveilleux pays. »

« Le sport nivelle les différences, et tout le monde mérite d’être inclus, quel que soit le niveau de compétition, a dit Mark Tewksbury, ancien nageur et chef de mission des Jeux de 2012. Le leadership démontré par le COC et les athlètes canadiens est un grand pas pour promouvoir l’inclusion de tous et l’égalité dans le sport partout au pays. »
« En tant qu’allié de la communauté LGBTQ, je suis fier de me joindre au COC et à mes amis athlètes et entraîneurs à titre d’ambassadeur #uneéquipe pour soutenir l’inclusion dans le sport, a dit Adam van Koeverden, kayakiste et médaillé olympique. Compte tenu des défis et des progrès que le monde du sport a connus dernièrement, c’est fantastique que l’équipe canadienne adopte un tel rôle de meneur en ce qui a trait à ce sujet important. »

« Les entraîneurs sont responsables de créer un environnement sain pour nos athlètes, quelle que soit leur identité, a dit Danièle Sauvageau, entraîneuse de l'équipe canadienne de hockey féminin aux Jeux de 2002. Je suis ravie que le COC et les athlètes d’élite du Canada prennent position, de manière ferme et unie, pour favoriser l’inclusion.

« C’est notre tâche de déterminer ce qu’il y a de mieux pour nos athlètes et de les aider à évoluer, sans égard à leurs origine ethnique, langue, religion ou orientation sexuelle. Le monde du sport a déjà fait un progrès remarquable, rappelle Danièle Sauvageau. Mais nous ne devons pas perdre de vue tout le travail qu’il reste à accomplir. Aujourd’hui, notre communauté sportive fait un grand pas en avant pour offrir un environnement sécuritaire et inclusif à nos athlètes et à ceux de la prochaine génération. »

« Tous devraient être en mesure de faire du sport, sans discrimination aucune, a affirmé le ministre d'État chargé des sports Bal Gosal. Le Canada a toujours fait preuve de leadership en veillant à ce que le milieu sportif soit sécuritaire, juste et ouvert à tous. L’annonce d’aujourd’hui vient confirmer l’engagement actif de la communauté LGBTQ au sein du système sportif canadien. Nous félicitons le Comité olympique canadien et ses partenaires qui font la promotion d’une plus grande inclusion dans le milieu du sport. »

Rappelons que le mouvement You can play est un mouvement social qui cherche à éradiquer tout geste homophobe dans le sport autour du slogan : « si tu es capable de jouer, tu peux jouer ». Le mouvement a été lancé le 4 mars 2012 par Patrick Burke, fils de Brian Burke, Brian Kitts et Glenn Wittman. Le mouvement a pris vie après la mort accidentelle de Brendan Burke, autre fils de Brian Burke et frère de Patrick, qui avait affiché son homosexualité.

Le mouvement You can play est partenaire de la Ligue nationale de hockey.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !