•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'avenir du Canada dépend des pipelines, selon Jim Prentice

Le reportage de Raphaël Bouvier-Auclair
La Presse canadienne

Le premier ministre de l'Alberta prédit que les Canadiens le regretteront si les projets de pipeline visant à transporter le pétrole de sa province ne sont pas réalisés.

Jim Prentice, qui doit rencontrer le premier ministre du Québec Philippe Couillard à ce sujet aujourd'hui pour tenter de le convaincre des avantages du projet d'oléoduc de TransCanada, a affirmé que l'avenir économique du Canada reposait sur l'exploitation des ressources énergétiques du pays.

Les mégaprojets, comme ceux de Northern Gateway, Keystone XL et Énergie Est, ainsi que les terminaux de gaz naturel liquéfié en Colombie-Britannique, sont la clé de cet avenir, d'après lui.

S'adressant à la Chambre de commerce de Vancouver, hier, M. Prentice a affirmé que sans l'exploitation des ressources énergétiques, le pays n'aurait pas les revenus nécessaires pour payer ses services publics, mettant ainsi son propre avenir en danger. Selon lui, Northern Gateway, Trans Mountain, Keystone XL et Énergie Est sont des projets d'infrastructures pouvant unir le pays. Il réclame une coopération nationale pour en assurer la réalisation.

Ses homologues de la Colombie-Britannique, de l'Ontario et du Québec veulent imposer leurs conditions avant d'appuyer ces projets.

Or noir à vendre. Consultez notre dossier.

Économie