•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une fuite de pétrole d'un oléoduc alimente l'opposition du projet Énergie Est

Le projet de pipeline Trans Mountain de Kinder Morgan consiste à installer un deuxième oléoduc reliant Edmonton au Grand Vancouver.
Le projet de pipeline Trans Mountain de Kinder Morgan consiste à installer un deuxième oléoduc reliant Edmonton au Grand Vancouver. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

La semaine dernière, une fuite d'un oléoduc appartenant à la compagnie Canadian Natural Resources a causé le déversement de 60 000 litres de pétrole brut dans le nord de l'Alberta.

L'ex-premier ministre du Nouveau-Brunswick, Franck McKenna est d'ailleurs lié à la compagnie. Il a multiplié les interventions publiques dans la province afin de défendre le projet de l'oléoduc Énergie Est.

Le projet prévoit l'acheminement du pétrole de l'Alberta jusqu'à la raffinerie Irving à Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick.

Le pétrole serait ensuite soit raffiné, soit exporté sur les marchés internationaux.

Frank McKenna siège justement sur le conseil d'administration d'une compagnie responsable d'un deuxième déversement cette année.

Le Parti vert inquiet

À Fredericton, ces déversements inquiètent le Parti vert tel que l'a mentionné lundi le chef, David Coon.

« C'est impossible d'avoir un système sans risques, il existe toujours des risques avec un oléoduc. C'est la réalité, » lance-t-il.

Le projet d'oléoduc sera analysé par l'Office national de l'Énergie.

Au Nouveau-Brunswick, les conservateurs et les libéraux appuient le projet depuis le début. L'opposition demeure faible, en comparaison au mouvement mis sur pied dans la province du Québec.

Acadie

Société