•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Exclusif
  • La soie d'Amérique, rempart contre les fuites d'hydrocarbures et amie du papillon monarque

    L'asclépiade

    Photo : Christine Campestre

    Radio-Canada

    Longtemps considérée comme une mauvaise herbe, l'asclépiade, ou soie d'Amérique, fait germer de plus en plus d'idées au pays. Dernière en date : elle protège les parcs nationaux contre un éventuel déversement de pétrole, tout en contribuant à la survie du papillon monarque

    Un texte de Jean-Michel LeprinceTwitterCourriel

    Parcs Canada utilisera cette fibre pour éponger les éventuels déversements pétroliers. Il s'agit là d'une première mondiale.

    François Simard, PDG de Protec-Style, produira plus de 800 de ces trousses d’urgence en fibre d’asclépiade. Elles seront distribuées dans 54 parcs nationaux du Canada, en cas de déversements pétroliers accidentels.

    François Simard, PDG de Protec-Syle, produira plus de 800 de ces trousses d’urgence en fibre d’asclépiade. Elles seront distribuées dans 54 parcs nationaux du Canada, en cas de déversements pétroliers accidentels.

    Photo : Radio-Canada/Jean-Michel Leprince

    Une firme de Granby, Protec-Style, a décroché ce contrat prometteur, pour la fabrication de trousses d'urgence faites à partir d'asclépiade, qui seront distribuées dans 54 parcs nationaux.

    Parcs Canada entrepose des carburants pour ses flottes de véhicules, ainsi que pour le chauffage et l'électricité des bâtiments, bien souvent près de lacs ou de cours d'eau. Il y a donc des risques de fuites ou de déversements mineurs.

    Afin d'éponger des déversements pétroliers, on utilise généralement des rouleaux de polypropylène, un produit synthétique, dérivé du pétrole. Avec ce projet, les tubes seront plutôt remplis de fibre d'asclépiade. Cette plante, qui pousse à l'état sauvage, a été récoltée pour la première fois cet automne à échelle industrielle au Québec.

    Les experts de Parcs Canada ont été surpris par l'efficacité de la fibre d'asclépiade.

    L'asclépiade devient le produit par excellence pour l'absorption des hydrocarbures, d'autant plus que c'est un produit naturel qui ne provient pas du pétrole, comme le polypropylène.

    François Simard, PDG de Protec-Style

    Regardez le reportage de Jean-Michel Leprince sur les capacités d'absorption d'hydrocarbures de l'asclépiade au Téléjournal, sur ICI Radio-Canada Télé.

    L'asclépiade et le monarque

    Parcs Canada, qui se veut un organisme écologique, a sélectionné le projet de l'asclépiade comme absorbant pétrolier dans un programme consacré à l'innovation de Travaux publics Canada. Il a reconnu à la soie d'Amérique un autre avantage : celui de contribuer à la survie du papillon monarque, aujourd'hui menacé.

    Le monarque, symbole d’unité des trois pays d’Amérique du Nord, les Tres Amigos

    Le monarque, symbole d’unité des trois pays d’Amérique du Nord, les Tres Amigos.

    Photo : Radio-Canada/Jean-Michel Leprince

    Le monarque, qui a passé l'été au Canada, vient d'arriver au Mexique à la suite d'une migration de 4000 kilomètres. Le succès de ce long voyage dépend de la survie de l'habitat du papillon et de sa nourriture, l'asclépiade.

    Or, l'asclépiade est victime partout en Amérique du Nord, dans le « corridor du monarque », de l'agriculture intensive, des engrais et des herbicides.

    L'exploitation industrielle de l'asclépiade, une fibre totalement naturelle qui n'a besoin ni d'engrais ni de pesticides, contribuerait à la survie de ce papillon, symbole de l'unité entre les trois pays d'Amérique du Nord, le Mexique, les États-Unis et le Canada.

    En février 2014 à Toluca, Mexique, au sommet de l'ALENA, les trois dirigeants se sont d'ailleurs engagés pour la première fois à créer un groupe de travail pour assurer la survie du monarque.

    Estrie

    Société