•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

John Tory démissionne du conseil d’administration de Rogers

Le maire élu John Tory fait le point sur les tâches qui l'attendent.

Le maire élu John Tory fait le point sur les tâches qui l'attendent.

Photo : CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le maire élu de Toronto, John Tory, a démissionné du conseil d'administration de Rogers Communications, a-t-il annoncé aujourd'hui dans un communiqué.

John Tory explique aussi avoir pris les mesures nécessaires pour éviter tout conflit d'intérêts pendant son mandat.

« Pendant la campagne électorale j'ai été clair avec les électeurs que si j'étais élu, je respecterai toutes les règles et lois avec l'intégrité, l'honnêteté et le professionnalisme que le public demande tout à fait justement ».

Le maire élu compte donc systématiquement déclarer tout conflit d'intérêts sur trois sujets : la compagnie aérienne de son fils, la compagnie de rénovation résidentielle de sa femme et son rôle au sein du groupe Rogers.

En vertu de la Loi sur les conflits d'intérêts municipaux, John Tory ne pourra donc pas débattre ni voter sur les dossiers concernant l'aéroport Billy Bishop. Son fils est, en effet, le PDG de la compagnie Private Air qui a des bureaux à l'aéroport du centre-ville de Toronto.

Le projet controversé de la compagnie aérienne Porter pour agrandir l'aéroport sera donc débattu l'an prochain au conseil sans la participation du maire.

« J'ai dit pendant ma campagne électorale que je démissionnerai du conseil d'administration de Rogers Communications parce qu'à mon avis, on ne peut pas être maire et accorder le temps nécessaire à un rôle de directeur d'une compagnie », écrit John Tory, qui ajoute démissionner aussi du conseil d'administration de Metro Inc.

En revanche, il compte rester administrateur ou directeur au sein de différents trusts de la famille Rogers parce qu'il l'a promis au défunt Ted Rogers.

John Tory précise enfin avoir mis sur pied un système de contrôle et de surveillance pour gérer tout problème qui pourrait survenir.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario