•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus d'inspecteurs pour prévenir les accidents du travail en Alberta

Le lieu d'un des nombreux accidents mortels de travail ces deux dernières semaines

Le lieu d'un des nombreux accidents mortels de travail ces deux dernières semaines

Photo : Tim Devlin/ICI Radio-Canada

Radio-Canada

Le ministre du Travail de l'Alberta, Ric McIver, promet la mise en place de 42 inspecteurs supplémentaires pour contrôler les lieux de travail, après la mort de quatre travailleurs en deux semaines.

Le ministre a expliqué que des agents du bureau de la santé et de la sécurité au travail étaient en cours de formation pour devenir agents de la paix. Leur nouveau statut leur permettra de faire appliquer les règlements sur la sécurité au travail et de déposer des accusations en cas de besoin.

Les 42 agents supplémentaires devraient être prêts d'ici la fin de l'année.

Les décès de travailleurs en deux semaines :

  • 18 novembre, près de Calgary : une pièce d'équipement frappe à la tête l'employé James Ladino. Il meurt le lendemain.
  • 20 novembre, à Calgary : un mur de briques tombe sur un homme de 60 ans sur un chantier de construction
  • 21 novembre, à Saint-Albert : un travailleur de 42 ans tombe du haut d'une échelle
  • 25 novembre, à Carseland : un homme est écrasé alors qu'il déplace un pont temporaire

Ric McIver a ajouté que la mort récente de quatre travailleurs augmentait la pression sur le gouvernement.

À chaque fois qu'un travailleur est blessé ou meurt, c'est un de trop. Nous avons agi et nous continuerons de le faire.

Ric McIver, ministre du Travail de l'Alberta

Selon les informations de CBC, un des travailleurs morts ces dernières semaines travaillait de façon temporaire pour une entreprise qui n'avait pas de permis de travail auprès de la Ville de Calgary. Le chantier a été suspendu pendant l'enquête municipale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Société