•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Première production de marijuana médicale à Gatineau

L'entreprise de Gatineau Hydropothecary a complété sa première récolte de marijuana médicale. (27-11-14)

L'entreprise de Gatineau Hydropothecary a complété sa première récolte de marijuana médicale. (27-11-14)

Photo : Hydropothecary

Radio-Canada

Une entreprise de Gatineau a effectué sa première récolte de marijuana médicale. Hydropothecary attend maintenant sous peu le droit de vendre sa production, selon le représentant.

L'entreprise, située dans l'ancienne pépinière Botanix, dans le secteur de Masson-Angers, a confirmé détenir une autorisation de Santé Canada depuis mars dernier.

Hydropothecary a récolté100 kilogrammes, entreposés dans une voûte. Le produit répond aux normes de qualité fédérales.

On ne change pas l'image de la compagnie ou le but de la compagnie. Hydropothecary continue de faire tout ce qu'elle a toujours fait.

Sébastien St-Louis, président d'Hydropothecary

« C'est vraiment d'avoir un focus sur la qualité et des médicaments de la meilleure qualité. Ça va être une question de faire ça [...] dans le cadre de ces nouveaux règlements, conforme à ce que Santé Canada nous demande de faire », souligne le président Sébastien St-Louis.

La compagnie souhaite augmenter sa capacité de production pour le printemps 2015.

Modifications aux sites Internet

Par ailleurs, Santé Canada a fait parvenir une lettre dans les derniers jours à toutes les compagnies autorisées à produire de la marijuana médicale.

Le ministère leur a demandé de retirer les éléments publicitaires mis en ligne. Les entreprises doivent donc se limiter strictement aux informations de base, comme le prix et les façons de les contacter.

Sébastien St-Louis, président d'HydropothecaryAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Sébastien St-Louis, président d'Hydropothecary à Gatineau. (27-11-14)

Photo : Radio-Canada

Santé Canada veut ainsi s'assurer que la marijuana est bel et bien présentée comme un médicament.

Hydropothecary a dû modifier en conséquence son site Internet cette semaine.

Les 22 entreprises qui ont obtenu l'autorisation ont jusqu'au 12 janvier pour se conformer à ces exigences.

D'après les informations d'Émilie Beaulieu

Depuis le 1er avril 2014, seuls les producteurs commerciaux autorisés par Santé Canada (Nouvelle fenêtre) peuvent cultiver légalement de la marijuana à des fins médicales. Cette dernière est notamment utilisée pour traiter les symptômes comme la nausée, la perte d'appétit, la douleur chronique, l'épilepsie et les spasmes musculaires.

Ottawa-Gatineau

Santé