•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des punaises de lit infestent des appartements d’Avenue Living à Saskatoon

Photo : CDC/DP

Radio-Canada

Des locataires d'appartements en Saskatchewan reprochent à l'entreprise de Calgary Avenue Living, qui est propriétaire de leurs édifices, de ne pas régler les problèmes d'infestation de punaises de lits et d'autres problèmes d'entretien.

Une locataire de Saskatoon, qui ne veut pas être identifiée de peur d'être expulsée de son appartement, soutient que son immeuble est infesté de punaises de lit.

« Oh mon Dieu, [c'est] dégoûtant, dit-elle. Je ne pouvais pas dormir. J'étais si stressée que je ne faisais que rêver aux punaises de lit. »

L'été dernier, elle a trouvé des insectes dans sa chambre à coucher et elle s'est fait mordre. Elle affirme qu'elle a demandé à plusieurs reprises à Avenue Living de faire venir un exterminateur dans l'édifice. Rien n'a été fait, selon elle.

Une locataire d'un immeuble à appartements de Saskatoon montre ses morsures de punaises de lit.

Un locataire d'un immeuble à appartements de Saskatoon montre ses morsures de punaises de lit.

Photo : fourni par le locataire

Un autre locataire dans le même immeuble a eu des problèmes semblables avec les insectes.

Plusieurs locataires d'Avenue Living en Saskatchewan, actuels ou anciens, font part sur Internet de leur frustration à propos du manque d'entretien dans certains des 74 édifices appartenant à l'entreprise en Saskatchewan.

« Je peux les voir ramper sur les murs le soir », affirme Candy Pritchard.

Mme Pritchard attend depuis neuf mois qu'Avenue Living se débarrasse des punaises de lits dans son appartement de Saskatoon.

Je dois couvrir ma nourriture, dit-elle. Je dois garder mes vêtements dans des sacs, et tout doit être emballé. On ne peut même pas dormir. C'est ridicule.

Candy Pritchard

Une ancienne employée d'Avenue Living a affirmé que plusieurs immeubles de l'entreprise en Saskatchewan sont délabrés.

Un locataire d'un immeuble à appartements de Saskatoon affirme que ces matelas infestés de punaises de lit ont passé des semaines juste à l'extérieur de l'édifice.

Un locataire d'un immeuble à appartements de Saskatoon affirme que ces matelas infestés de punaises de lit ont passé des semaines juste à l'extérieur de l'édifice.

Photo : photo fournie par le locataire

« C'était un cauchemar, explique-t-elle. Je me souviens que des plaintes de locataires pour des réparations très simples restaient sans réponse, même si je faisais des demandes répétées d'entretien ».

Personne d'Avenue Living n'a accordé d'entrevue à CBC, mais l'entreprise a fourni une déclaration écrite, signée par la vice-présidente des communications Jodi Baker.

On peut y lire, en anglais :

  • « Nos locataires peuvent communiquer avec le centre d'appels sept jours par semaine et recevoir du soutien immédiat. »
  • « Nous avons entrepris le plan de traitement le plus agressif contre les insectes nuisibles, qui comprend un programme d'entretien préventif pour faire face à ces préoccupations. »
  • « Avenue Living a investi 55 millions de dollars dans les améliorations des immobilisations nécessaires. »

La locataire qui a parlé à CBC affirme qu'elle attend toujours, des mois plus tard, qu'Avenue Living règle le problème d'insectes dans son édifice. Le coût de son loyer est actuellement de 830 $ par mois, mais doit augmenter de 105 $ en mai.

« Je crois qu'ils ne se préoccupent pas des locataires », lance-t-elle, avant d'ajouter que l'entreprise est surtout intéressée par l'argent.

Saskatchewan

Société