•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Val-d'Or participe au « Grand dérangement »

les employés municipaux de la ville de Val-d'Or participent au Grand dérangement.

Une centaine d'employés municipaux ont participé à la journée nationale de manifestation.

Photo : Émélie Rivard-Boudreau

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une centaine d'employés syndiqués de la ville de Val-d'Or ont participé au mouvement national de perturbation, pour faire entendre leur opposition au projet de loi 3, sur la réforme des régimes de retraite. 

Pour protester contre ce projet du gouvernement provincial, ils ont bloqué l'accès à l'hôtel de ville entre 11h00 et 13h30. L'accès au stationnement a aussi été limité. 

« Nous, on a décidé de le faire pour montrer au gouvernement, puis à notre maire, qu'on n'est pas d'accord des coupures qui font. Ils vont jouer dans le passé, où on a fait une entente, qu'ils ne respectent pas.   »

— Une citation de  Christian Dussault, président du local 128, du SCFP, représentant des employés municipaux de Val-d'Or

Réaction de la direction générale

Le climat demeurait calme à l'intérieur de l'hôtel de ville. Alain Cloutier, directeur général adjoint, dit même comprendre l'incertitude que vivent les employés. « On comprend la situation. On comprend que c'est un mouvement national. [...] Maintenant, c'est sûr qu'on n'approuve pas. Les citoyens sont en droit que des services réguliers soient donnés [...] Pour une heure ou deux, on peut supporter ça. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !