•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réseau Vitalité : Paul Couturier menace de démissionner

Paul Couturier

Paul Couturier (à droite) parle avec Jean Castonguay (au centre) PDG intérimaire du Réseau de santé Vitalité.

Photo : Étienne Dumont/Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le président du conseil d'administration du Réseau de santé Vitalité au Nouveau-Brunswick, Paul Couturier, menace de démissionner si le gouvernement revient à la « vieille méthode de faire les choses en santé ».

Le président-directeur général de Vitalité, Rino Volpé, a été congédié la semaine dernière par le ministre de la Santé.

Paul Couturier juge qu'il est impossible de poursuivre la réforme du système de santé si l'administration du Réseau change après chaque élection.

Il va falloir qu'on arrête de penser sur des termes de quatre ans. Si on veut faire une réforme, il faut s'engager. On a commencé, ça fait deux ans. Une réforme ne se fait pas en bas de 7 à 10 ans si on veut faire une réforme complète. Je l'ai dit au ministre hier : "Si on a l'intention de revenir à la vieille méthode de faire les choses en santé, moi, Paul Couturier, personnellement ce n'est pas l'engagement que j'ai pris quand j'ai pris ce mandat et je vais vous remettre ma démission parce que ce n'est pas ça une réforme."

Une citation de :Paul Couturier, président du conseil d'administration du Réseau de santé Vitalité

Le ministre de la Santé Victor Boudreau refuse de commenter. Il invoque la confidentialité qui entoure le dossier du congédiement de M. Volpé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !