•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de contrôle sur les insecticides pour sauver les abeilles

Reportage du 13 août
Radio-Canada

L'Ontario entend réglementer davantage les néonicotinoïdes, des insecticides agricoles tenus responsables de la mort de millions d'abeilles et d'autres insectes.

Le gouvernement provincial veut réduire de 80 % le nombre d'acres plantés avec des semences de maïs et de soya traitées aux néonicotinoïdes d'ici 2020.

Il vise ainsi à protéger la santé des abeilles, mais aussi la santé des oiseaux et des papillons. La province espère réduire le taux de mortalité des abeilles de 15 % d'ici 2020.

Des consultations publiques doivent avoir lieu prochainement sur l'utilisation de semences de maïs et de soya traitées aux néonicotinoïdes.

Les nouvelles règles pourraient entrer en vigueur pour la saison agricole 2016.

Réactions divergentes

L'association des apiculteurs de l'Ontario applaudit l'engagement de la province, en le qualifiant d'unique en Amérique du Nord.

Toutefois, les producteurs de céréales de la province dénoncent ces mesures en affirmant qu'elles ne sont pas nécessaires puisqu'ils ont déjà mis en place des pratiques pour protéger les abeilles.

Ces nouvelles règles sont non fondées et seraient impraticables.

Henry Van Ankum, président des Producteurs de céréales de l'Ontario

Les producteurs craignent que la réglementation plus importante des néonicotinoïdes les rendent moins compétitifs sur le marché national et international. 

Ontario

Environnement