•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le ministre des Anciens Combattants défend sa gestion de fonds inutilisés

Julian Fantino, ministre des Anciens Combattants
Julian Fantino, ministre des Anciens Combattants Photo: La Presse canadienne / FRED CHARTRAND
La Presse canadienne

Le ministre des Anciens Combattants Julian Fantino affirme que les fonds inutilisés dans son ministère « ne sont pas perdus ».

Son ministère a dû renvoyer au Trésor un montant de 1,1 milliard de dollars, qu'il n'a pas dépensé au cours des sept dernières années.

Or, selon M. Fantino, les fonds seront récupérés dans des programmes pour les anciens combattants. Il a insisté sur le fait que son gouvernement ne voulait absolument pas nuire aux vétérans.

Le ministre a fait cette déclaration au moment où il annonçait un investissement de 200 millions de dollars en six ans pour fournir des services de santé mentale aux militaires.

Plus tôt cette semaine, d'anciens combattants ont demandé au ministre de dévoiler quels programmes avaient été coupés et les raisons qui ont motivé ces décisions. Ils ont accusé Ottawa d'utiliser cette stratégie pour atteindre l'équilibre budgétaire, ce que M. Fantino a nié.

« Les fonds sont alloués (au ministère) et s'ils ne sont pas dépensés, ils sont récupérés pour des programmes ou des services pour les anciens combattants. Ce n'est pas de l'argent perdu » a-t-il expliqué.

Il s'agit, selon lui, d'un simple « processus technique budgétaire ».

Il a répété que tous les services et les programmes des militaires seraient maintenus.

M. Fantino a dit qu'il fournirait de plus amples détails à la Légion royale canadienne si elle le souhaitait.

La Presse Canadienne révélait jeudi dernier que le ministère des Affaires étrangères avait retourné au ministère des Finances 125 millions de dollars, soit près de 14 % de son budget.

Québec

Politique fédérale