•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Abitibi-Témiscamingue fustige contre le rapport Robillard

Lucienne Robillard
Radio-Canada

Différentes personnalités de l'Abitibi-Témiscamingue réagissent vivement aux recommandations émises par la Commission de révision permanente des programmes. 

Le président régional de l'Union des producteurs agricole, Sylvain Vachon, a qualifié le rapport de fraude intellectuelle. Il s'inquiète de ce que pourrait provoquer l'abolition de l'assurance de stabilisation des revenus agricoles sur la région.

Demain matin, si on met fin à un programme comme celui-là, et bien vous allez voir vos campagnes se vider de ces entrepreneurs-là [...] qui génèrent de l'habitation et de l'occupation du territoire, ça crée de la richesse en Abitibi-Témiscamingue.

Sylvain Vachon, président UPA Abitibi-Témiscamingue

Sylvain Vachon implore également une intervention du ministre responsable de la région, Luc Blanchette. 

Si notre ministre attendait le bon temps pour faire sa job de député, puis défendre la ruralité [...] là, c'est rendu le temps qu'il le fasse. 

Sylvain Vachon, président UPA Abitibi-Témiscamingue

De son côté, le maire de Val-d'Or, Pierre Corbeil, s'est dit surpris de voir les municipalités ciblées dans le rapport. « S'ils veulent nous donner un véritable coup de main. puis réduire nos coûts, parce qu'ils ont l'air d'être préoccupés par les dépenses des municipalités, et bien qu'ils arrêtent d'ajouter des normes, des règlements, et des délais à réaliser des projets dans nos villes », indique-t-il. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Politique