•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le site web de la Cour suprême pourrait avoir été la cible d'une cyberattaque, Anonymous soupçonné

Anonymous
Radio-Canada

Le site web de la police d'Ottawa est de retour en ligne. Celui de la Cour suprême du Canada l'est depuis dimanche matin, après avoir été inaccessible depuis samedi soir. Une série d'attaques informatiques pourraient être à l'origine de ces pannes, qui avaient été annoncées plus tôt dans la journée par un pirate informatique.

Le pirate en question, qui se fait appeler « Aerith », avait fait connaître ses intentions dans un message publié sur un forum informatique samedi (Nouvelle fenêtre), revendiquant par le fait même une action similaire commise la veille contre le site web de la Ville d'Ottawa.

Il se réclame de l'opération #opSoaringEagle, lancé par le collectif de pirates Anonymous il y a deux semaines afin de mettre de la pression sur un policier nommé Joel Demore.

Le message qui apparaissait sur le site web de la Ville d'Ottawa vendrediLe message qui apparaissait sur le site web de la Ville d'Ottawa vendredi Photo : Capture d'écran

Vendredi soir, un message est apparu sur la page d'accueil de la Ville d'Ottawa à l'intention de l'agent Demore.

« Tu as ri de nous, tu as peur de nous, est-ce que cela t'aide à rire? Nous pouvons tout détruire, ceci est une démonstration de notre pouvoir. Mettez-nous à l'épreuve. Vous savez ce que nous voulons », pouvait-on lire sur le site.

Le message a été retiré une heure après être apparu, mais il a fallu attendre à samedi pour pouvoir accéder au site à nouveau.

Aucune donnée n'aurait été compromise par la faille informatique, selon la municipalité.

Samedi soir, « Aerith » a publié un nouveau message sur Twitter : « Est-ce que nous avons mis hors ligne ottawapolice.ca? Lol, si oui, ça n'a pas de prix. C'est hors-ligne, nous avons cessé de l'attaquer. »

« Aerith » a depuis quitté Twitter.

La police de la ville d'Ottawa a ouvert une enquête.

Avec les informations de CBC

Ottawa-Gatineau

Société