•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gestion des soins de santé au N.-B. : un groupe réclame plus de démocratie

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Raconte-nous Maurice, 11 septembre 1998

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le groupe de défense des francophones en santé au Nouveau-Brunswick, Égalité santé en français, réclame des changements à la loi sur les régies régionales de santé.

Ainsi, le groupe présidé par le Dr Hubert Dupuis demande au gouvernement libéral de Brian Gallant de « s'assurer que tous les membres du conseil d'administration de la régie Vitalité soient élus par la population lors des élections au niveau des régies de santé en 2016 ».

Égalité santé en français souhaite que les membres du conseil d'administration puissent avoir le pouvoir de choisir la personne qui occupera la présidence et surtout celle qui exercera la direction générale.

Présentement, c'est le gouvernement du Nouveau-Brunswick, par l'entremise de son ministre de la Santé, qui procède à la nomination du président du conseil d'administration du réseau de santé, tout comme le directeur général.

En janvier 2013, par exemple, l'ex-ministre de la Santé progressiste-conservateur Hugh Flemming avait nommé dans l'ordre John McGarry et Rino Volpé à la direction générale des régies Horizon et Vitalité.

Déclaration du Dr Hubert Dupuis :

« Il est inacceptable que le ministre choisisse la présidence du conseil d'administration et la direction générale de la régie ou qu'il nomme des membres du conseil d'administration. Ce n'est pas cela avoir la gestion et la gouvernance de ses institutions. Les Acadiens ont droit à la gestion et à la gouvernance de leurs institutions et nous la voulons! »


Égalité santé en français réclame « pour la régie les droits de gestion et gouvernance prévus selon la Charte canadienne des droits et libertés ».

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !