•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Exclusif
  • Vers l'abolition de dizaines de commissions scolaires

    Moins de commissions scolaires
    Radio-Canada

    Le ministre de l'Éducation, Yves Bolduc, annoncera aujourd'hui un premier scénario de fusion et de réorganisation des commissions scolaires lors de sa rencontre avec la fédération qui regroupe ces organisations.

    D'après les informations de Martine BironTwitterCourriel

    D'après les sources de Radio-Canada, les commissions scolaires passeraient de 72 à 46. Ce sont essentiellement les 60 institutions francophones qui seront touchées, alors que les neuf organismes anglophones le seront dans une moindre mesure. Les commissions scolaires à statut particulier seront épargnées, quant à elles.

    Sur les 46 commissions scolaires restantes : 

    • 36 francophones;
    • 7 anglophones;
    • 3 à statut particulier.

    Pour ce qui est de la Commission scolaire de Montréal (CSDM), la plus grande de la province et qui compte 18 quartiers de la ville, elle subira une restructuration majeure. Un ménage s'impose, nous dit-on.

    Les présidents élus des commissions scolaires ont été informés de la rencontre de ce mercredi et pourraient tous être convoqués jeudi à Québec.

    Après cette annonce suivront des négociations entre le gouvernement et la Fédération des commissions scolaires.

    Comme dans le secteur de la santé, le gouvernement Couillard envisage une réforme profonde du système éducatif. Les grands axes de cette réforme devraient être dévoilés après Noël, lorsque le ministre Bolduc déposera son projet de loi.

    Estrie

    Politique