•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Étonné » de recevoir un prix littéraire, Gabriel Nadeau-Dubois remettra sa bourse de 25 000 $

Gabriel Nadeau-Dubois présente sa liste de lecture.

Gabriel Nadeau-Dubois présente sa liste de lecture.

Photo : Radio-Canada/Christian Côté

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Gabriel Nadeau-Dubois se dit « étonné » d'avoir reçu le Prix littéraire du gouverneur général 2014 et la bourse qui l'accompagne pour Tenir tête, son premier livre.

Sur sa page Facebook, il a expliqué mardi avoir hésité avant de choisir de « les redonner à ceux et celles qui, ici et maintenant, défendent le bien commun au Québec ».

Il a précisé qu'il dévoilerait les détails de sa décision dimanche à l'émission Tout le monde en parle et ne donnerait aucune entrevue d'ici là.

Dans son essai Tenir tête, paru chez Lux éditeur, l'ancien leader étudiant raconte son expérience du printemps 2012 et les leçons qu'il a tirées du conflit social.

Par le passé, cinq auteurs ont déjà refusé, pour des raisons personnelles ou politiques, un Prix littéraire du gouverneur général après l'avoir remporté : Hubert Aquin, Leonard Cohen, Fernand Ouellet, Roland Giguère et Michel Garneau.

En 2012, quand il figurait parmi les finalistes, Biz, le chanteur des Loco Locass, avait choisi de se retirer de la course.

En 2011, l'humoriste souverainiste Yvon Deschamps avait accepté le Prix du gouverneur général en arts de la scène en précisant que « comme le disait Gilles Vigneault, ce n'est pas parce qu'on est souverainiste qu'on ne sait pas vivre ».

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !