•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tactiques de pression de TransCanada : Écologie Ottawa réplique

Sede de la compañía petrolera canadiense TransCanada,

Photo : SRC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

À la suite de la fuite qui a mis au jour les stratégies employées par TransCanada pour affaiblir l'opposition à son projet de pipeline, les militants d'un organisme communautaire d'Ottawa préviennent qu'ils ne se laisseront pas réduire au silence.

Les documents expliquent comment TransCanada compte créer une mobilisation citoyenne en sa faveur. Ils révèlent aussi comment l'entreprise compte s'y prendre pour discréditer ses opposants, notamment le Conseil des Canadiens, Équiterre, La Fondation David Suzuki, Avaaz et Écologie Ottawa.

En guise de riposte, des militants de ce dernier organisme ont l'intention de se rendre à une réunion d'information organisée par TransCanada afin de manifester. L'événement a lieu en fin d'après-midi à Kemptville, au sud d'Ottawa.

« Nous sommes sous le choc et interpellés par le fait que l'une des plus riches compagnies pétrolières au monde complote pour attaquer une petite organisation qui milite pour la protection des cours d'eau. TransCanada n'a aucune intention de répondre aux inquiétudes concernant le pipeline », croit Ben Powless, un militant d'Écologie Ottawa. 

La compagnie TransCanada tente de faire accepter son projet de pipeline de 12 milliards de dollars qui vise à transporter le pétrole albertain jusqu'au Québec et au Nouveau-Brunswick. L'oléoduc transporterait aussi du pétrole de schiste en provenance de la Saskatchewan et du Manitoba.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario