•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Barricade sur la route 138 : poursuite des procédures au palais de justice de Sept-Îles

Jusqu'à maintenant, le juge Michel Parent a traité les dossiers de 16 personnes accusées d'attroupement illégal et de méfaits.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les procédures judiciaires du dossier des barricades dressées sur la route 138 en octobre 2012 se sont poursuivies, vendredi, au palais de justice de Sept-Îles.

Jusqu'à maintenant, le juge Michel Parent a traité les dossiers de 16 personnes accusées d'attroupement illégal et de méfaits.

Sept d'entre elles ont plaidé coupables à une accusation d'attroupement illégal, mais elles ont reçu une absolution inconditionnelle en raison de leur absence d'antécédent judiciaire.

Sept autres personnes ont vu les accusations qui pesaient contre elles être retirées.

Mardi, Sébastien Fontaine et Johnny Régis ont plaidé coupables à des accusations d'attroupement illégal et ont reçu une amende de 250 $, parce qu'ils ont des antécédents judiciaires.

Les dossiers de Jeannette Pilot et de Carmen Vachon ont été reportés au 5 décembre.

Les faits remontent à la mi-octobre 2012. (Nouvelle fenêtre) Une vingtaine de manifestants avaient érigé et maintenu pendant de nombreuses heures une barricade sur la route 138.

Une semaine plus tard, plusieurs de ces manifestants avaient bloqué la route à nouveau, refusant le passage aux camions en direction du chantier du complexe hydroélectrique de la Romaine, en Minganie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec

Société