•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

État d'urgence déclaré au Missouri avant la décision du jury sur la mort de Michael Brown 

Des manifestants se trouvent devant l'édifice où le grand jury délibère sur le sort du policier qui a abattu Michael Brown, à Clayton, Missouri.

Des manifestants se trouvent devant l'édifice où le grand jury délibère sur le sort du policier qui a abattu Michael Brown, à Clayton, Missouri.

Photo : Jim Young / Reuters

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le gouverneur du Missouri a décreté l'état d'urgence et demandé l'assistance de la Garde nationale en prévision de l'annonce de la décision du grand jury qui a présidé l'enquête pénale indépendante sur le meurtre de Michael Brown. La mort du jeune homme noir en août dernier, abattu par un policier blanc de Ferguson, près de Saint-Louis, avait suscité des émeutes raciales.

Le gouverneur Jay Nixon a indiqué lundi que la Garde nationale allait assister la police de l'État et la police locale si la décision du jury causait de l'agitation au sein de la population.

Les autorités craignent une flambée de violence si le grand jury n'inculpe pas le policier responsable de sa mort. Si le policier est inculpé, cela veut dire qu'il sera jugé. Mais le grand jury peut aussi retenir la légitime défense et estimer qu'il n'y a pas lieu d'aller plus loin.

Il n'y a pour le moment aucune indication que l'annonce de la décision est imminente. Cependant, le procureur du comté de Saint-Louis a affirmé qu'il s'attendait à ce qu'elle soit rendue à la mi-novembre ou à la fin novembre.

Abattu en plein jour

Michael Brown a été abattu le 9 août, en plein jour, par le policier Darren Wilson. Il venait de sortir d'un magasin de spiritueux, où il aurait volé une boîte de cigares.

Selon les autopsies demandées par la famille et le ministère de la Justice, le jeune homme a été atteint d'au moins six balles.

Après sa mort, des émeutes raciales avaient éclatées pendant plus d'une semaine à Ferguson, obligeant d'ailleurs le gouverneur à instaurer l'état d'urgence et un couvre-feu.

Avec les informations de Associated Press, et Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !