•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Michael Delisle remporte le Grand Prix du livre de Montréal

Michael Delisle, lauréat du Grand Prix du livre de Montréal
Michael Delisle, lauréat du Grand Prix du livre de Montréal
Radio-Canada

L'auteur s'est vu décerner lundi le Grand Prix du livre de Montréal pour son roman Le feu de mon père.

Dans Le feu de mon père (Les éditions du Boréal), Michael Delisle raconte la relation problématique entre un fils et un père au passé criminel et violent.

Assorti d'une bourse de 15 000 $, ce prix est remis chaque année à un auteur montréalais pour la « facture exceptionnelle » et l'apport original de sa publication. Michael Delisle a reçu le prix lundi, lors d'une cérémonie tenue à la Chapelle historique du Bon-Pasteur.

Le feu de mon père, de Michael Delisle« Le feu de mon père », de Michael Delisle Photo : Les Éditions du Boréal

Professeur de littérature au Cégep du Vieux-Montréal depuis plus de 20 ans, Michael Delisle avait fait paraître en 2010 Tiroir n. 24, pour lequel il a été finaliste au Prix littéraire des Collégiens

Joséphine Bacon pour Un thé dans la toundra / Nipishapui nete mushuat, (Mémoire d'encrier), Anne Élaine Cliche pour Jonas de mémoire (Le Quartanier), Benoit Jutras pour Outrenuit (Les Herbes rouges) et Simon Roy pour Ma vie rouge Kubrick (Les éditions du Boréal) figuraient au nombre des finalistes.

L'an passé, c'est l'écrivain Pierre Samson qui avait remporté cet honneur pour son roman La maison des pluies (Les Herbes rouges).

Livres

Arts