•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les débris de l’avion d’Air Malaysia évacués vers les Pays-Bas

Des débris de l'avion d'Air Malaysia MH17 sont évacués vers les Pays-Bas

Des débris de l'avion d'Air Malaysia MH17 sont évacués vers les Pays-Bas

Photo : Antonio Bronic / Reuters

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les restes de l’avion affecté au vol d’Air Malaysia MH17, qui a été abattu en plein vol au-dessus de l’Ukraine en juillet dernier, ont commencé à être expédiés vers les Pays-Bas dimanche.

Des employés de la République autoproclamée de Donetsk ont commencé la découpe de l’épave à la scie métallique, sous la supervision d’experts néerlandais. Les premiers tronçons ont été levés par un camion-grue pour être placés dans la remorque d'un poids lourd.

C’est le Bureau d’enquête néerlandais pour la sécurité (OVV) qui est chargé de l’enquête, puisque 193 victimes, sur 298, venaient des Pays-Bas. Ce sont, entre autres, des bouts de carlingue, des sièges et des morceaux de moteur qui seront analysés afin de déterminer les causes de l’accident.

Selon les gouvernements ukrainiens et occidentaux, l’appareil aurait été abattu par un missile russe tiré par les rebelles séparatistes, mais la Russie accuse plutôt les troupes ukrainiennes.

L’opération de déblaiement devrait durer 10 jours, a indiqué un responsable de l’autorité séparatiste.

« Nous ne savons pas encore si tous les débris de la carcasse seront apportés aux Pays-Bas », a déclaré Wim van der Weegen, un porte-parole de l'OVV, à l'Agence France-Presse.

« La zone de recherche est très grande. Nous avons une liste qui recense les morceaux les plus importants dans l'intérêt de l'enquête », a-t-il ajouté.

Des restes humains et des effets personnels ont déjà été récupérés au cours des derniers mois, mais l’évacuation des débris a longtemps été retardée en raison de l’insécurité dans la région. Les violences entre troupes séparatistes et loyalistes se sont en effet poursuivies malgré une trêve signée en septembre.

Le vol MH17 assurait la liaison Amsterdam-Kuala Lumpur lorsqu’il a été abattu le 17 juillet. Il survolait alors une région tenue par les séparatistes prorusses dans l'est de l'Ukraine.

Des débris de l'avion MH17 évacués par des experts néerlandaisAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des débris de l'avion MH17 évacués par des experts néerlandais

Photo : Maxim Zmeyev / Reuters

Nouvelle incursion russe

Par ailleurs, des responsables ukrainiens ont dénoncé dimanche l’arrivée dans l’est de l’Ukraine d’un nouveau convoi humanitaire russe de 74 camions. Cette opération se ferait en violation « de toutes les exigences internationales concernant le mouvement humanitaire », a-t-on indiqué à Kiev.

Selon le gouvernement ukrainien, des chars et des troupes russes entrent de façon massive dans l’est de l’Ukraine depuis plus d’une semaine. L’OTAN a d’ailleurs confirmé cette assertion, que dément vigoureusement Moscou.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !