•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

En Alberta, la chef du Wildrose veut relancer le parti

Danielle Smith lors de son discours à Red Deer. Elle veut relancer le parti Wildrose en vue des élections albertaines prévues en 2016.
Danielle Smith lors de son discours à Red Deer. Elle veut relancer le parti Wildrose en vue des élections albertaines prévues en 2016. Photo: ICI Radio-Canada

Le parti Wildrose de l'Alberta a fait le bilan de la dernière année, lors de son assemblée annuelle qui avait lieu à Red Deer vendredi et samedi.

La chef du parti, Danielle Smith, a présenté son plan pour les 500 prochains jours, la période d'ici les prochaines élections provinciales qui auront lieu en 2016.

Elle s'est engagée à quitter la direction du parti si le Wildrose ne remporte pas le prochain scrutin. « Mon statut de chef de l'opposition officielle va se terminer d'une manière ou d'une autre dans environ 500 jours », a-t-elle déclaré devant les membres du parti.

Période difficile pour le Wildrose

Ce congrès survient quelques semaines après une défaite cinglante du Wildrose lors des quatre élections partielles du mois dernier, remportées par les progressistes-conservateurs. Dans deux des quatre circonscriptions, le Wildrose est même arrivé troisième.

Lors de l'assemblée, les membres du Wildrose ont discuté de ces défaites. Ils ont admis que le slogan « Envoyons un message aux conservateurs » avait été mal choisi. Mme Smith admet que la formation se trouve actuellement à une croisée des chemins. Elle a dévoilé un plan pour mieux faire connaître le parti auprès des Albertains.

Elle veut, entre autres, recruter mille « ambassadeurs » qui auront pour mission de parler des valeurs du parti auprès de mille personnes au cours des 500 prochains jours.

Alberta

Politique