•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fluoration de l'eau à Trois-Rivières : pas de vote lundi

Robinet

Robinet

Photo : iStockphoto

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Ceux qui espéraient voir resurgir le débat sur la fluoration de l'eau lundi au conseil municipal de Trois-Rivières seront déçus.

Les conseillers municipaux n'auront finalement pas à voter sur la question.

Les fonctionnaires municipaux croyaient qu'il fallait que le conseil adopte un règlement d'emprunt pour l'achat des équipements, avant que le ministère de la Santé ne rembourse la Ville.

Le conseil municipal est divisé sur la question de la fluoration, de sorte que certains conseillers étaient prêts à demander le vote sur ce règlement d'emprunt.

Or, le ministère de la Santé a communiqué avec la Ville de Trois-Rivières pour lui préciser qu'elle n'a pas besoin de règlement d'emprunt, puisque c'est lui qui paiera directement pour les équipements de fluoration.

Yves Lévesque, maire de Trois-RivièresAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Yves Lévesque, maire de Trois-Rivières

Le maire, Yves Lévesque, qui est en faveur de la fluoration, ne parle pas d'un soulagement pour autant. Selon lui, le débat est clos depuis longtemps. « On a voté sur le principe. Est-ce qu'on fluore l'eau ou on ne la fluore pas ? Ça, c'est le débat le plus important. À partir du moment où on décide de façon démocratique, de façon majoritaire de fluorer l'eau, on ne reviendra plus sur le principe après. Sinon on va en parler pendant 20 ans. »

Les opposants maintiennent le cap

Les opposants à la fluoration ne sont pas de l'avis du maire. Ils veulent maintenant se tourner vers Québec pour se faire entendre.

La Coalition trifluvienne pour une eau très saine travaille à la rédaction d'un mémoire qu'elle souhaite présenter devant la Commission de révision permanente des programmes.

Jean-François Gaudette de la Coalition trifluvienne pour une eau très saineAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jean-François Gaudette de la Coalition trifluvienne pour une eau très saine

La Coalition demandera au gouvernement du Québec de ne pas financer les programmes de fluoration.

« Si monsieur Couillard et monsieur Barrette veulent être logiques, la première chose dans laquelle il faut couper c'est la fluoration. Parce qu'on vit dans un contexte d'austérité. On coupe dans l'éducation, on coupe partout... », affirme Jean-François Gaudette, membre de la Coalition.

On ignore quand ce mémoire sera déposé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !