•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dans l’univers des sœurs cloîtrées

Radio-Canada

Depuis 1957, les prières des sœurs carmélites résonnent dans le monastère du boulevard Walberg, à Dolbeau-Mistassini, où une douzaine de femmes vivent cloîtrées. Pour la première fois, les religieuses ont accepté de partager leur quotidien avec une équipe de Radio-Canada.

Le Carmel de Dolbeau a été fondé par mère Alice-Aimée Marin, après que les membres du Carmel d'Hanoï, au Vietnam, aient été chassés du pays par le Front national de libération du Sud-Viêt Nam.

Je pense qu'on est un des carmels au monde à avoir un lieu si grand, si beau, si proche de la nature. Une des clôtures, c'est la rivière...

Sœur Denise, supérieure du Carmel de Dolbeau

En plus des membres de la communauté vietnamienne, des Canadiennes se sont jointes au Carmel de Dolbeau au fil des ans.

Je voulais faire tous les métiers du monde, je voulais faire du bien à la terre entière, je me suis dit il n'y a que dans la prière que je peux réaliser cet idéal.

Sœur Marie-Pascale de l'Eucharistie

À travers la dizaine de cérémonies de prières quotidiennes, les religieuses fabriquent le pain d'autel, les hosties, pour faire vivre la communauté.

Quelque 2 millions de pastilles y sont cuites chaque année et vendues aux paroisses du Québec et de l'Ontario.

 

Saguenay–Lac-St-Jean

Croyances et religions