•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Transport du pétrole : des maires de la Rive-Sud s'unissent

Transport de pétrole par train

Photo : David Parrott / Reuters

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une dizaine de maires de la Rive-Sud demandent à Ottawa de créer un fonds spécial en cas d'accidents durant le transport de matières dangereuses par train ou par bateau. Le maire de Boucherville réclame même le déplacement de la voie ferrée.

Un texte de Thomas GerbetTwitterCourriel

Les élus s'inquiètent pour les résidents qui vivent à proximité des rails, entre Saint-Lambert et Sorel-Tracy. « C'est très nouveau pour nous cette préoccupation sur le fleuve, sur la voie ferrée... et les citoyens viennent nous rencontrer avec des préoccupations », a expliqué le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin.

Les maires de la Rive-Sud ont formé le Comité directeur sur le transport des matières dangereuses. Leur objectif sera de réduire autant que possible les nuisances et de faire pression, en commun, sur Transports Canada. Les élus demandent d'ailleurs à Ottawa de créer un fonds d'atténuation et de compensation, à la hauteur des risques encourus.

« Il est du devoir des villes de se mobiliser pour une meilleure gestion des risques liés au transport des matières dangereuses », a dit la mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire. Son confrère de Boucherville, Jean Martel, réclame même le déplacement de la voie ferrée en dehors des zones fortement urbanisées.

L'objectif du comité sera également d'échanger de l'information pour prévenir les accidents et mieux former les équipes d'urgence municipales. Le service de sécurité incendie de Sorel-Tracy a par exemple été spécialement formé à l'arrivée de convois ferroviaires chargés de pétrole lourd de l'Ouest.

Le Canadien National a entamé des travaux importants sur les rails cet été en raison du mauvais état de certaines sections. De 30 à 60 wagons remplis de pétrole lourd de l'Ouest canadien circulent à travers les zones urbaines de la Rive-Sud, chaque jour. La pétrolière Suncor a temporairement cessé ses approvisionnements en raison du faible prix du baril sur les marchés.

De gauche à droite : Martin Murray, maire de St-Bruno-de-Montarville, Suzanne Dansereau, mairesse de Contrecoeur, Alexandre Bélisle, maire de Verchères, Caroline St-Hilaire, mairesse de Longueuil, Serge Péloquin, maire de Sorel-Tracy, Alain Despatie, maire de Saint-Lambert et Lyne Beaulieu, conseillère municipale de Varennes.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

De gauche à droite : Martin Murray, maire de St-Bruno-de-Montarville, Suzanne Dansereau, mairesse de Contrecoeur, Alexandre Bélisle, maire de Verchères, Caroline St-Hilaire, mairesse de Longueuil, Serge Péloquin, maire de Sorel-Tracy, Alain Despatie, maire de Saint-Lambert et Lyne Beaulieu, conseillère municipale de Varennes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !