•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un chirurgien indien arrêté après la mort de 13 patientes

Le chirurgien R.K. Gupta a été arrêté
Le chirurgien R.K. Gupta a été arrêté Photo: Anindito Mukherjee / Reuters
Radio-Canada

Un chirurgien indien ayant stérilisé plus de 80 femmes en une seule journée, samedi, a été arrêté après la mort de 13 patientes. Quatorze autres patientes sont toujours dans un état critique.

R.K. Gupta a été interpellé mercredi soir pour être interrogé sur cette stérilisation de masse qui a tourné à la catastrophe. Il sera présenté à un tribunal de l'État du Chhastigarh, dans le centre du pays, jeudi après-midi. Le gouvernement régional a également suspendu quatre responsables du secteur de la santé et lancé une enquête.

Le médecin a opéré en cinq heures 83 femmes. Elles ont subi une stérilisation par voie laparoscopique, une intervention jugée peu invasive. La procédure consiste à bloquer les trompes utérines. Certaines ont toutefois commencé à vomir et à souffrir d'une baisse de la pression sanguine peu de temps après l'opération.

L'équipement utilisé pendant les opérations sera saisi. La police craint qu'il ait pu être infecté.

Ce n'est pas ma faute, l'administration m'a mis sous pression pour que je remplisse les objectifs.

R.K.Gupta, chirurgien

Questionné par la chaîne NDTV, le médecin a assuré qu'il avait été pressé par le gouvernement de l'État d'effectuer ces opérations. Il a également mis en cause les médicaments administrés pendant ces interventions.

La stérilisation de masse est utilisée par plusieurs États indiens pour limiter la croissance de la population. Ces campagnes visent surtout les femmes des zones rurales, en théorie volontaires, mais souvent mal informées, selon les ONG.

Celles qui ont été opérées samedi avaient reçu une indemnité de 1400 roupies, environ 25 $CA.

Avec les informations de Agence France-Presse

International