•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une idée pour Montréal : un High Line à l'incinérateur et un marché à la gare d'autobus abandonnés

La passerelle imaginée au-dessus de la voie ferrée

La passerelle imaginée au-dessus de la voie ferrée.

Photo : Cathédrale verte

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Comment changer la ville? En vue de l'événement Je vois Montréal, plus de 200 idées ont été proposées. Radio-Canada s'est intéressée à plusieurs d'entre elles. Aujourd'hui : trois projets qui veulent transformer des structures abandonnées... ou mal aimées.

Une chronique de Pasquale Harrison-Julien, du Grand MontréalTwitterCourriel

1. Un équivalent du High Line Park à l'incinérateur des Carrières

Les deux cheminées de l'ancien incinérateur de déchets sont hautes de 75 mètres, une hauteur visible de loin. Jean-Baptiste Reulet y voit une certaine beauté lorsqu'il regarde le bâtiment aujourd'hui en partie condamné. 

En fait, il y voit l'endroit parfait pour donner à Montréal ce que New York a obtenu avec son High Line Park, une ancienne voie ferrée transformée en parc linéaire. Et en prime, créer un passage au-dessus de la voie ferrée qui coupe la ville en deux.

«  L'idée nous est venue à moi et mon associé, Nicolas Vézeau, lorsque nous étions sur le Mont-Royal. De là, on a vu l'usine, un objet énorme. On s'est dit que ça pourrait devenir une cathédrale verte. »

— Une citation de  Jean-Baptiste Reulet
projet-cathedrale-verte
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le projet de Cathédrale verte

Trois étapes de transformation sont prévues :

  1. Illuminer le bâtiment et verdir l'extérieur pour en faire un parc;
  2. Transformer une passerelle en passage pour piétons et cyclistes entre le Plateau Mont-Royal et Rosemont;
  3. S'attaquer à l'intérieur du bâtiment pour y intégrer des activités économiques.

Jean-Baptiste Reulet insiste pour dire que, tout comme le High Line, le financement de son ambitieux projet passerait par le privé et la communauté avant les institutions publiques. Le président de la Cathédrale verte, Nicolas Vézeau, affirme avoir obtenu le soutien de l'arrondissement et de l'aide financière, mais il lui reste à convaincre la ville-centre.

2. Un marché à l'ancienne gare d'autobus

L'ancienne gare d'autobus de Montréal.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'ancienne gare d'autobus de Montréal.

L'Îlot Voyageur a fait couler beaucoup d'encre en raison de son fiasco financier. Après des années de scandale, le terminus a finalement déménagé juste à côté. 

Mais que reste-t-il des anciens locaux? Des barrières métalliques, une grande cour intérieure vide, une gare presque abandonnée.

Un vide qui exaspère Éric Soucy. Le citoyen voudrait bien voir l'endroit bouillonner à nouveau. Son idée : installer un marché, des commerces et pourquoi pas de l'agriculture urbaine sur l'immense toit. 

« C'est sûr que ce sera un défi [à réaliser] économiquement. Mais on voit tellement d'opportunités. C'est accessible de partout, y compris du métro. »

— Une citation de  Éric Soucy

Le Montréalais sait que la tâche sera ardue pour trouver le financement et même établir la faisabilité du projet. Mais il n'en démord pas : avec un marché situé près d'un métro, de l'UQAM et de la rue Saint-Hubert, c'est tout l'Îlot qui pourrait renaître et devenir plus accueillant.

Écoutez Éric Soucy décrire son projet :

Pour regarder la vidéo sur votre appareil mobile, cliquez ici (Nouvelle fenêtre).

Et vous? Quelles sont vos idées pour Montréal? Laissez-nous votre commentaire à la fin de l'article. 

3. Donner des couleurs à l'autoroute 40

Les jeunes membres de l'Association des ingénieurs-conseils du Québec cherchaient un projet pour embellir la ville. Pourquoi ne pas s'attarder aux structures dont ils sont les concepteurs? Les viaducs, les ponts, les structures de béton.

S'inspirant de projets à New York et ailleurs, ils ont décidé d'appliquer des pochoirs et faire des murales à grand déploiement sur le béton.

«  Il y avait un lien avec le génie-conseil. C'est nous ça! Ce sont nos structures. C'était le fun de prendre quelque chose qu'on fait et l'amener à un autre niveau.  »

— Une citation de  Véronique Barry, présidente du Forum des jeunes professionnels de l'AICQ.

Les jeunes ingénieurs-conseils ont décidé de s'attaquer à un ouvrage qui traverse la ville : l'autoroute 40. Plus précisément entre les rues St-Denis et Saint-Laurent.

L'association a déjà entamé des démarches auprès du gouvernement du Québec pour réaliser le projet. Si tout va bien, elle n'écarte pas la possibilité de l'étendre ailleurs en ville avec l'aide d'artistes locaux.

Écoutez Véronique Barry décrire le projet :

Pour regarder la vidéo sur votre appareil mobile, cliquez ici (Nouvelle fenêtre).

Comment dynamiser Montréal? C'est le défi qu'ont lancé le banquier Jacques Ménard et le président de la chambre de commerce, Michel Leblanc. En prévision de l'événement Je vois Montréal, qui se tiendra le 17 novembre prochain, plus de 200 projets ont été soumis. Des idées lancées par des entreprises, des organismes ou de simples citoyens avec un objectif commun : améliorer la vie en ville. De ce nombre, près de 175 ont été retenus et seront présentés lors du sommet.

Tout au long de la semaine, ICI.Radio-Canada.ca vous en présentera plusieurs.

À lire aussi :

Des idées pour Montréal; Découvrez tous nos reportages

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...