•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fracturation hydraulique : une propriétaire obtient le droit de poursuivre l'Alberta

Jessica Ernst brûle de l'eau contenant du méthane extraite d'un puits chez elle

Jessica Ernst brûle de l'eau contenant du méthane extraite d'un puits chez elle

Photo : Jeff McIntosh/Presse canadienne

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une femme du sud de l'Alberta, qui affirme que son terrain a été contaminé par les travaux de fracturation de l'entreprise Encana, vient de remporter une importante victoire.

Jessica Ernst, de Rosebud, une petite municipalité située à 120 kilomètres au sud de Calgary, a déposé une poursuite de 33 millions de dollars contre l'ancêtre de l'Agence de réglementation de l'énergie de l'Alberta, le gouvernement provincial et Encana en 2011.

Elle affirme que l'eau qui sort de son robinet contenait tellement de méthane et d'éthane qu'elle pouvait y mettre le feu. Selon elle, ces gaz provenaient des travaux de fracturation hydraulique d'Encana à Rosebud.

Le juge en chef de la Cour du Banc de la Reine a déterminé que Mme Ernst avait le droit de poursuivre le ministère de l'Environnement pour avoir manqué à son devoir d'enquêter et de remédier à la contamination de l'eau sur sa propriété.

La province affirmait qu'individuellement des propriétaires ne peuvent pas tenir le gouvernement pour responsable de négligence dans des enquêtes sur la contamination environnementale.

La Cour a ordonné au gouvernement de payer le triple du coût des procédures judiciaires à Mme Ernst en raison de la façon dont la demande de la plaignante a été contestée en cour.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !