•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pommes de terre contaminées : 50 000 $ pour trouver les responsables

L'industrie de la pomme de terre de l'île-du-Prince-Édouard a tenu un point de presse, lundi.

L'industrie de la pomme de terre de l'île-du-Prince-Édouard a tenu un point de presse, lundi.

Photo : Marilyn Marceau

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les producteurs de pommes de terre offrent une récompense allant jusqu'à 50 000$ pour trouver qui a mis les aiguilles dans des pommes de terre provenant du producteur Linkletter Farms de l'Île-du-Prince-Édouard.

« Pour la prospérité de Linkletter Farms et de toute l'industrie, nous savons que nous voulons tous que cet incident soit résolu le plus rapidement possible », a déclaré le directeur général de l'Association des producteurs de pommes de terre de l'Île-du-Prince-Édouard, Greg Donald.

Après la découverte de sept aiguilles dans des tubercules en Atlantique, l'association des producteurs de pommes de terre de l'Île-du-Prince-Édouard a fait le point lundi.

Les producteurs de pommes de terre affirme avoir été très ouverts à l'idée d'aider la ferme touchée par ces incidents. Les membres de l'industrie qui étaient présents au point de presse ont confié qu'il est difficile de mesurer l'impact de ces incidents sur la vente de pommes de terre provenant de l'Île-du-Prince-Édouard.

Linkletter Farms a néanmoins pris les grands moyens en se procurant des machines de radiographie pour détecter les objets étrangers dans ses pommes de terre.

Au moins sept plaintes ont été formulées après la découverte d'aiguilles à coudre dans des pommes de terre qui provenaient d'une entreprise insulaire, Linkletter Farms.

L'enquête de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) se poursuit toujours dans cette affaire.

La conférence de presse a lieu à Charlottetown.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie

En cours de chargement...