•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Joseph Chung, Coréen et ardent patriote québécois

Le père Georges-Henri Lévesque et Joseph Chung en 1995, lorsque ce dernier a pris sa retraite de l’UQAM
Le père Georges-Henri Lévesque et Joseph Chung en 1995, lorsque ce dernier a pris sa retraite de l’UQAM Photo: Joseph Chung
Radio-Canada

Rencontre avec Joseph Chung, un artisan du récent Accord de libre-échange Canada-Corée et un des premiers Coréens à s'installer au Québec dans les années 50.

Un texte de Léo KalindaCourriel à Désautels le dimanche

Il se proclame nationaliste. Et il insiste. Autant il se sent vaguement Canadien, autant Joe, comme l'appellent affectueusement ses amis, se revendique d'abord comme un authentique fils du Québec.

Avant tout, je suis Québécois, ensuite Canadien, mais en même temps Coréen. Je suis nationaliste, oui! 

Joseph Chung

Pour écouter les propos de Joseph Chung sur votre appareil mobile, cliquez ici (Nouvelle fenêtre).

Notre collègue Natalie Chung, journaliste à Radio-Canada, dit de son père Joe qu'il a eu sept vies, une suite de changements bouleversants. Et c'est vrai qu'il a surmonté des chocs qui auraient pu le traumatiser.

Dans sa jeunesse, il a subi avec sa famille l'occupation japonaise de la Corée. Il fut aussi témoin de la capitulation du Japon en 1945. Mais ce fut une brève consolation, puisque la guerre de Corée a été déclenchée cinq ans plus tard.

Une guerre terrible : plus de 1600 militaires tués, 2 millions de victimes civiles, 3 millions de réfugiés. Plus de 26 000 Canadiens avaient été recrutés. Du nombre, 516 y ont laissé leur vie. Quant à Joe, il travaillait alors pour les alliés comme interprète.

En 1954, à l'âge de 24 ans, il est l'un des tout premiers Coréens à s'installer au Québec. Il est venu étudier à l'Université Laval grâce à l'aumônier Lebel, du Royal 22e Régiment, dont il était devenu l'ami.

Je ne savais pas que le Québec était une province francophone, imaginez-vous! Donc j'ai dû apprendre le français. C'était une question de vie ou de mort pour moi!

Joseph Chung

Pour écouter le témoignage de Joseph Chung sur votre appareil mobile, cliquez ici (Nouvelle fenêtre).

Le protégé de Georges-Henri Lévesque

Son mentor n'est nul autre que feu le père Georges-Henri Lévesque. Avant de fonder l'Université nationale du Rwanda, le père, comme l'appellent ses anciens élèves, a fondé la Faculté des sciences sociales de Laval. Une école reconnue comme le berceau de la Révolution tranquille, qui allait lancer le Québec dans l'industrialisation et l'urbanisation.

Comme en hommage au père Lévesque, qui prêchait la justice sociale et la responsabilisation des élites, Joe Chung s'est spécialisé dans l'économie urbaine et la fiscalité municipale. Professeur en sciences économiques, Joe a enseigné d'abord à l'Université Laurentienne de Sudbury, en Ontario, et ensuite à Sherbrooke, à HEC et, plus longtemps, à l'UQAM. Il a aussi été conseiller économique à la présidence de la Corée.

Au cœur des négociations avec la Corée

Après avoir été le protégé du père Lévesque, Joe est à son tour devenu un mentor. Un modèle pour sa communauté, il apprend notamment aux Coréens l'importance du réseautage; comment développer professionnellement son propre réseau de relations.

Il fut au cœur des négociations qui ont abouti à l'Accord de libre-échange Canada-Corée signé en juin dernier. Cet accord est le premier entre le Canada et un pays de l'Asie-Pacifique. En 2012, le commerce entre la Corée et le Canada totalisait plus de 10 milliards de dollars.

Joe Chung est l'intermédiaire idéal des relations d'affaires Canada-Québec et Corée de par sa très grande connaissance des deux mondes. Pour lui, cet accord donne au Canada l'accès à la 15e économie du monde, la quatrième en Asie-Pacifique.

Dans la droite ligne du fameux cours « Morale et technique de l'action » du père Georges-Henri Lévesque, Joe Chung, le chercheur-acteur de la vie économique et politique en Corée - comme au Canada-Québec - est un OVNI dans son milieu, un homme inclassable et incontournable.

Écoutez la chronique

Désautels le dimanche

Société