•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Kathleen Wynne dit être déjà intervenue pour des affaires de harcèlement

La première ministre ontarienne, Kathleen Wynne, de passage à Ottawa. (02-10-14)

La première ministre ontarienne, Kathleen Wynne, de passage à Ottawa. (02-10-14)

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, a dit que lorsque des plaintes pour harcèlement sexuel ont été portées à son attention, elle a pris les mesures qui s'imposaient.

« J'ai agi en respectant les velléités des personnes qui m'ont parlé de ces allégations en respectant le principe de confidentialité, mais j'ai agi », a répondu Kathleen Wynne aujourd'hui, lorsqu'il lui a été demandé si elle avait déjà eu connaissance de plaintes pour harcèlement sexuel depuis son entrée en poste à la tête du gouvernement de la province.

Elle était questionnée sur la suspension de deux députés fédéraux du caucus libéral en raison d'allégations d'inconduite. Toute la semaine, le sujet a fait l'objet de discussions à Queen's Park.

Mme Wynne n'a pas donné plus de détails, mais elle a souligné que le harcèlement sexuel au travail n'est pas un « problème nouveau », même s'il en est beaucoup question actuellement après les allégations qui ont fait surface contre l'ancien animateur de CBC, Jian Ghomeshi.

Les révélations de la première ministre ont incité l'opposition conservatrice à redemander la création d'un comité spécial qui pourrait se pencher sur la question du harcèlement sexuel.

La députée conservatrice, Laurie Scott, réclame ce comité non partisan qui pourrait déterminer, par exemple, pourquoi, dans de nombreux cas, les victimes ne dénoncent par leur agresseur.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario