•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La prévention contre d'éventuels cas d'Ebola monte d'un cran à Ottawa

Le virus Ebola
Radio-Canada

Santé publique Ottawa resserre le suivi des personnes qui reviennent de trois pays d'Afrique de l'Ouest frappés par le virus Ebola. Les autorités demandent aux voyageurs qui se sont récemment rendus au Liberia, en Sierra Leone ou en Guinée, ou qui pensent avoir été en contact avec une personne atteinte de la maladie, de communiquer avec elles dans les 12 heures suivant leur arrivée à Ottawa.

Santé publique Ottawa veut ainsi s'assurer d'effectuer, en toute confidentialité, les évaluations et les suivis nécessaires auprès de ces personnes pendant la possible période d'incubation du virus.

Numéro à composer 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 pour joindre Santé publique Ottawa : 613 580-6744 (ATS : 613 580-9656)

Cette mesure s'applique également aux résidents desservis par le Bureau de santé de l'est de l'Ontario et par le Bureau de santé du comté et du district de Renfrew.

Nous avons un système en place pour dépister la maladie d'Ebola à un moment très précoce, à un moment où la personne ne serait pas du tout contagieuse.

Rosamund Lewis, médecin adjointe en santé publique à Santé publique Ottawa

Un éventuel suivi personnalisé

En fonction des activités menées par ces personnes à l'étranger, une infirmière peut faire un simple suivi téléphonique quotidien. Le patient peut aussi devoir prendre sa température deux fois par jour et recevoir un appel d'une infirmière une fois par semaine.

Si nécessaire, la personne pourrait être transférée en toute sécurité à l'Hôpital d'Ottawa, désigné dans la région pour recevoir les éventuels cas d'Ebola.

Un tel suivi était offert depuis le mois d'août aux partenaires de Santé publique Ottawa et aux employés d'organismes qui se sont rendus en Afrique de l'Ouest au cours des derniers mois.

« Ce n'est pas nouveau. Nous avons suivi plusieurs personnes qui revenaient de ces pays-là. Mais nous avons voulu étendre le message à la population », explique la médecin adjointe en santé publique à Santé publique Ottawa, Rosamund Lewis.

Ainsi, depuis le mois d'août, Santé publique Ottawa a suivi 15 personnes qui sont revenues des régions visées, dont quatre sur une base quotidienne.

Une seule personne a été soumise à un test de dépistage du virus Ebola. Les résultats se sont révélés négatifs.

Malgré tout, Santé publique Ottawa tient à réduire le plus possible le risque d'exposition et de contamination pour les travailleurs de la santé et les citoyens.

En mode préventif

Jusqu'à présent, il n'y a eu aucun cas confirmé d'Ebola au Canada. Le risque pour les résidents d'Ottawa demeure également faible.

Le virus Ebola se propage uniquement par contact avec des liquides organiques infectés et non par de simples contacts.

En cas d'infection, les symptômes se manifestent dans un délai de 2 à 21 jours. Les personnes infectées ne sont pas contagieuses avant l'apparition des symptômes et le degré de contagion augmente à mesure que la maladie évolue.

Ottawa-Gatineau

Santé