•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Enquête sur la mort d'une centaine d'oiseaux dans des bassins de décantation

Vue aérienne de bassins de décantation près de Fort McMurray, dans le Nord albertain.
Vue aérienne de bassins de décantation près de Fort McMurray, dans le Nord albertain (archives) Photo: La Presse canadienne / Jeff McIntosh
Radio-Canada

Le gouvernement fédéral se joint à une enquête de l'Agence de réglementation de l'énergie de l'Alberta sur la mort d'au moins 122 oiseaux aquatiques sauvages trouvés dans des bassins de décantation du nord de la province.

L'entreprise Canadian Natural Resources Ltée, ou CNRL, indique avoir trouvé 60 oiseaux morts dans son bassin Horizon. Pour sa part, l'entreprise Syncrude confirme avoir dû en euthanasier 30 en 24 heures après qu'ils se furent posés dans un bassin sur son site de Mildred Lake.

La loi oblige les entreprises pétrolières à se munir de dispositifs de dissuasion pour empêcher ce genre d'incident, car les bassins contiennent des produits toxiques.

La porte-parole de CNRL, Julie Woo, a précisé dans un courriel que la sauvagine s'est posée sur le bassin Horizon tôt mardi matin, durant un épisode de « brouillard extrême » dans le secteur. « Nous devons encore confirmer le nombre final », a aussi fait savoir Mme Woo.

Pour sa part, Syncrude a remarqué la présence accrue d'oiseaux dans le secteur de son bassin et a placé son système de dissuasion à un niveau d'alerte élevé, dit son porte-parole Will Gibson. Toutefois, ajoute le porte-parole, la sauvagine s'est quand même posée.

Dans les deux cas, les outils de dissuasion, dont des canons de sons, qui empêchent normalement la sauvagine de venir se poser sur les bassins, étaient fonctionnels, selon les entreprises.

L'Agence de réglementation de l'énergie de l'Alberta enquête pour savoir si cela est vrai, a indiqué son porte-parole, Ryan Barlett. Celui-ci a ajouté que deux enquêteurs de l'Agence ont été envoyés sur les lieux des incidents.

L'efficacité des outils mis en doute

En 2008, environ 1600 oiseaux migrateurs sont morts après s'être posés sur un bassin appartenant à Syncrude. L'entreprise avait été reconnue coupable de cet incident et avait dû payer une amende de 3 millions de dollars.

Le gouvernement avait alors promis de renforcer la réglementation et de réduire la taille des bassins de décantation. Toutefois, cela n'a pas eu l'effet escompté, soutient une experte en conservation de la faune de l'Alberta Wilderness Association, Carolyn Campbell, ainsi que la chef du NDP provincial, Rachel Notley.

Mme Campbell réfute l'efficacité des outils de dissuasion comme les canons de son ou les épouvantails. Elle et Mme Notley souhaiteraient que le gouvernement standardise les règles entourant ces outils.

Le gouvernement a indiqué qu'il ne ferait pas de commentaire durant l'enquête.

Alberta

Environnement