•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Oregon et Washington DC disent oui à la marijuana

Photo: PC/Kevin Frayer
Reuters

Les électeurs de l'État de l'Oregon et de la capitale fédérale américaine Washington ont approuvé mardi la légalisation de l'usage de la marijuana, lors de référendums organisés en même temps que les élections de mi-mandat aux États-Unis.

Une disposition similaire présentée en Alaska semblait en voie d'être acceptée, puisqu'après dépouillement d'un tiers des bulletins, le soutien à la motion obtenait 53 % des voix, selon des résultats préliminaires.

Pour le District de Columbia, la proposition pour légaliser la possession, mais pas la vente, a obtenu près de 65 % des suffrages, selon des résultats encore officieux se basant sur l'ensemble des bureaux de vote.

Dans l'Oregon, État du nord-ouest du pays, les électeurs se sont prononcés à 54 % pour l'instauration d'un réseau de magasins franchisés vendant de la marijuana sur un modèle similaire à celui du Colorado et de l'État de Washington depuis 2012.

« En 2016, nous allons encore pousser l'initiative jusqu'à en finir avec cette prohibition », a déclaré Leland Berger, un avocat de Portland qui a contribué à la rédaction du nouvel acte de loi.

À Washington, les adultes de 21 ans et plus sont désormais autorisés à posséder deux onces (soit 57 grammes) de cannabis et à cultiver six plants de marijuana.

En revanche, un amendement constitutionnel visant à faire de la Floride le 24e État de l'Union et le premier État du sud à autoriser l'usage médical de la marijuana a été rejeté par les électeurs.

Dans le Maine, État du nord-est, une proposition de légalisation de cette substance à des fins récréatives a également été rejetée par 55 % des voix contre 45 %.

International