•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gaz de schiste : Corridor Resources ne jette pas l'éponge

Radio-Canada

Le PDG de Corridor Resources, Steve Moran, a réitéré que l'industrie du gaz de schiste se développe à long terme et ne se dit pas près de quitter le Nouveau-Brunswick pour l'instant.

Steve Moran a répondu aux messages différents envoyés par le gouvernement libéral sur un possible moratoire sur le gaz de schiste en précisant que son entreprise aura besoin de flexibilité de la part du gouvernement.

Il a précisé que les actionnaires de Corridor Resources n'étaient pas encore inquiets par rapport au potentiel de la province, mais qu'ils se posaient des questions sur une éventuelle interruption des activités de l'entreprise.

Steve Moran a ajouté qu'il n'y avait pas de garantie que la compagnie puisse fournir du gaz naturel à la mine de Penobsquis si un moratoire était imposé.

Le PDG a finalement dit que le premier ministre Brian Gallant faisait fausse route en croyant qu'il y avait déjà assez de gaz.

Par ailleurs, des scientifiques croient qu'il est possible d'exploiter le gaz de schiste de façon sécuritaire.

Ils estiment cependant que le Nouveau-Brunswick n'est pas nécessairement prêt à le faire.

À la conférence Exploration et exploitation minière et pétrolière à Fredericton, l'ingénieur géologue Maurice Dusseault a affirmé que la province doit participer activement à la recherche sur la fracturation hydraulique, mais pas à n'importe quel prix.

Selon le spécialiste, la fracturation hydraulique est relativement sécuritaire.

« Les dangers sont surtout avec l'étanchéité des puits. Et encore, c'est pas les fuites par fracturation, c'est les fuites de gaz des couches intermédiaires à trois kilomètres de profondeur. Et en principe, si nos puits sont bien faits, les risques sont très faibles. »

Mais là, il faut être vigilant, il faut mettre des règles, des lois en place pour que les sociétés pétrolières le fassent comme elles le doivent.

Maurice Dusseault, ingénieur géologue

Il souligne toutefois qu'il faut s'assurer de l'étanchéité des puits, en faisant vérifier et approuver les travaux de forage par des ingénieurs qualifiés.

Acadie

Économie