•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À la découverte du passé brassicole de l'îlot des Palais

L’îlot des Palais convie la population à des rendez-vous gastronomiques inédits.
L’îlot des Palais convie la population à des rendez-vous gastronomiques inédits.

C'est à l'îlot des Palais que la première brasserie en Amérique du Nord a vu le jour en 1668 : la brasserie Jean Talon. Pour faire revivre cette période de l'histoire, l'îlot des Palais offre à la population des rendez-vous gastronomiques inédits : les Ambigus.

« C'est l'ancêtre un peu de nos cocktails dînatoires. L'intendant et le gouverneur avaient deux façons de recevoir. C'était à la mode de Versailles, très stricte et conventionnelle, et il y avait aussi les Ambigus, plus détendus », explique Marie-Dominique Labelle, directrice de l'îlot des Palais.

Pour le premier ambigu moderne à l'îlot des Palais, six bouchés salées de type tapas et une miniardise sont servies accompagnées de sept bières. Les organisateurs ont pu bénéficier de la collaboration de La Barberie et du traiteur Mium, qui se sont inspirés des aliments disponibles en Nouvelle-France pour préparer leur menu.

Cette activité gastronomique à saveur historique permet de mettre en lumière le passé brassicole du lieu. « Jean Talon n'a jamais habité à l'îlot des Palais, mais il a créé la première brasserie en Amérique du Nord, la brasserie Jean Talon », souligne Marie-Dominique Labelle.

L'îlot des Palais a rouvert ses portes le 3 juillet dernier, après des rénovations majeures qui ont nécessité un investissement de près de 3 millions de dollars.

Québec

Arts