•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Pont Maurice-Richard »: la famille est ravie, mais comprend la polémique

Le pont Champlain et Maurice Richard

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson et AP Photo

Radio-Canada

À la suite des rumeurs selon lesquelles le futur pont Champlain serait appelé « pont Maurice-Richard », le fils de Maurice Richard affirme qu'il comprend la controverse, mais que la famille serait très heureuse que la mémoire du grand hockeyeur soit honorée de cette façon.

Un texte de François CormierTwitterCourriel

« Ce n'est pas officiel encore. Ce ne sont que des rumeurs, mais c'est un honneur grandiose », affirme Maurice Richard (fils), joint par Radio-Canada. « Ce sera un monument qui sera là pour plusieurs années. Nous sommes très touchés qu'on veuille donner le nom de notre père », précise-t-il.

Le fils du populaire hockeyeur rappelle que ce n'est pas la première fois qu'on veut nommer une infrastructure en l'honneur de son père. « On nous a déjà fait miroiter une autoroute 50 au nom de Maurice Richard ou une rue Maurice-Richard. Il n'y a rien qui a abouti. »

Maurice Richard (fils) comprend la controverse qu'entraînerait la disparition du nom de Samuel de Champlain. « Il y a des gens qui s'opposent pour des raisons historiques. Je comprends leur point de vue. Je trouve ça raisonnable jusqu'à un certain point », dit-il.

Il nuance toutefois en rappelant que le nom du fondateur de Québec ne disparaîtra pas de l'histoire. « Il ne faut quand même pas exagérer. C'est un fondateur du Canada, du Québec, de la Nouvelle-France. Il mérite beaucoup d'éloges. »

Le maire Coderre déplore la façon de faire

En entrevue à ICI RDI lundi matin, le maire de Montréal, Denis Coderre, a déploré la façon de procéder au choix du nom. « Est-ce qu'on est allés chercher le consensus? Nous avons vécu le choix controversé de nommer une rue en l'honneur de Robert Bourassa. Je pense à la famille présentement », a-t-il déclaré.

Le maire précise qu'il ne s'oppose toutefois pas à ce que l'ancien numéro 9 du Canadien de Montréal soit honoré de cette façon. « Si le fédéral décide de le nommer Maurice-Richard, on va l'accepter », a-t-il ajouté.

Maurice Richard (fils) déplore également que le choix du futur pont sur le Saint-Laurent se fasse de cette façon. « On aurait voulu que ça se fasse dans l'harmonie. Malheureusement, ce n'est pas le cas. On va espérer que les gens se calment », conclut-il.

Une opération de « manipulation », dit le Bloc québécois 

« Ottawa cherche carrément à créer une fausse controverse sur le dos d'un héros national », a dénoncé par communiqué le chef du Bloc québécois, Mario Beaulieu. Celui-ci y voit « de déplorables tentatives de manipulation » visant à « écarter les véritables enjeux liés à la construction du pont ».

Les Québécois se sont prononcés « contre le péage et désirent une infrastructure qui sera également tournée vers un développement durable avec des aménagements pour le transport collectif », affirme-t-il. « Toute la saga autour des enjeux réels liés au pont Champlain démontre les coûts de notre état de subordination à l'État fédéral », conclut le leader bloquiste.

Vers un futur pont Champlain

Société