•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Premières frappes des CF-18 canadiens contre l'État islamique en Irak

Un CF-18 canadien au Koweit

Un CF-18 canadien au Koweit

Photo : La Presse canadienne / Défense nationale

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les avions de chasse canadiens déployés au Moyen-Orient ont effectué leurs premières frappes contre le groupe armé État islamique dans le nord de l'Irak.

Le ministre de la Défense, Rob Nicholson, a indiqué par voie de communiqué que deux avions de combat CF-18 avaient bombardé des cibles dimanche près de Falloujah, à environ 70 kilomètres à l'ouest de Bagdad, « en utilisant des bombes guidées au laser GBU12 de 500 livres chacune ».

Selon le communiqué, la mission a duré environ quatre heures et a nécessité un ravitaillement en vol. L'équipage est revenu à la base sans incident.

Des informations sur les résultats de la mission sont toujours en train d'être colligées. D'autres détails seront communiqués le 4 novembre.

Il s'agit des premières frappes lancées par le Canada depuis la campagne de bombardements aériens menée par les États-Unis contre le groupe État islamique en Irak et en Syrie.

Le Canada a dépêché dans cette région six avions de combat CF-18, des aéronefs Polaris C-150 et deux avions de surveillance CP-140 Aurora.

Quelque 600 employés canadiens sont impliqués dans la mission de combat. Le Canada a aussi envoyé près d'un million de kilos d'approvisionnements militaires aux forces irakiennes.

Le premier ministre Stephen Harper a engagé le pays pour une mission d'une durée maximale de six mois, en vertu d'une motion qui a été approuvée par le Parlement (Nouvelle fenêtre) il y a un mois. La mission de combat exclut toute attaque terrestre.

Notre dossier
Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !