•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La ruée vers l'Ouest du président français

Le président français François Hollande

Photo : MIKE STURK / Reuters

Radio-Canada

L'économie, l'énergie et les changements climatiques étaient au cœur des discussions, dimanche, entre le président français et le premier ministre canadien, au premier jour de la visite officielle de François Hollande.

Arrivé dimanche matin à Banff, en Alberta, pour une visite officielle de trois jours au Canada, François Hollande s'est dit persuadé que la France et le Canada ont des objectifs semblables sur la question des changements climatiques, et qu'ils se doivent d'« agir ensemble » pour y faire face.

Par rapport aux « grands défis » internationaux, « et j'y ajoute le défi climatique, la France et le Canada ont décidé d'agir ensemble pour le bien de leur propre pays, mais aussi pour le bien de la planète, car c'est ce qui nous anime, le premier ministre canadien et l'ensemble des autorités françaises », a déclaré M. Hollande.

M. Harper a répondu à M. Hollande, venu à la tête d'une importante délégation d'hommes d'affaires, en l'assurant de sa volonté de travailler de concert avec la France sur plusieurs enjeux comme « la sécurité et la paix internationales, la situation économique mondiale » et les problèmes de pandémie.

Le discours du président français sur les changements climatiques contraste avec celui du Canada, qui s'est retiré du protocole de Kyoto en 2011. Stephen Harper était également absent du sommet sur le climat de New York en septembre, en marge de l'Assemblée générale de l'ONU.

La France organisera la prochaine Conférence climat (COP21) à Paris, en décembre 2015.

L'arrivée du président français au pays des sables bitumineux coïncidait aussi avec la publication, plus tôt dimanche, d'un rapport alarmant du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat.

Économie

Pour le ministre de l'Emploi, Jason Kenney, la visite du président français dans l'ouest du Canada est significative.

« Ce n'est pas par hasard que le président Hollande a demandé de venir en Alberta. Je crois que les Européens voient de plus en plus l'Alberta comme le moteur de l'économie canadienne. Les investissements français les plus importants ont été réalisés ici [...] Plusieurs Européens et les gouvernements partout au monde s'impliquent en Alberta pour cette raison », a-t-il expliqué.

La France est le huitième partenaire commercial en importance au Canada. Les échanges commerciaux des deux pays ont totalisé plus de 8,5 milliards de dollars en 2013.

Le président Hollande a également abordé avec Stephen Harper le sujet des deniers attentats survenus en sol canadien.

Il y a eu des actes tragiques ici et je veux vous assurer, cher Stephen, de l'amitié de la France dans les circonstances.

Le président français François Hollande

Le périple canadien de M. Hollande le conduira également à Ottawa à Montréal et à Québec, où il rencontrera le premier ministre Philippe Couillard.

Avec les informations de La Presse canadienne, et Agence France-Presse

International