•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vladimir Antaki et ses "gardiens " d'une autre époque

Vladimir Antaki et Tanya Lapointe devant une vitrine, rue St-Laurent

Radio-Canada

Plusieurs commerces vacants du Boulevard St-Laurent ont été embellis par des photos de Vladimir Antaki.

Le photographe montréalais a obtenu l'autorisation d'afficher les portraits grandeur nature de ceux qu'il appelle ses "gardiens" : des artisans qui perpétuent une ancienne manière de tenir boutique.

La boutique d'un disquaire new-yorkaisAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La boutique d'un collectionneur

Peu importe où il voyage dans le monde, Vladimir Antaki n'expose jamais les photos prises dans la ville en question.

Le libraire, selon Vladimir AntakiAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le libraire, selon Vladimir Antaki

Les images présentées à Montréal ont été croquées à New York, Paris, Beyrouth et Amsterdam.

Vladimir Antaki devant une de ses vitrinesAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Vladimir Antaki devant une de ses vitrines

Arts visuels

Arts