•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des manifestants dénoncent le « Massacre à la libérale » du gouvernement Couillard

Une centaine de personnes manifestent présentement dans les rues de Sherbrooke contre les mesures d'austérité du gouvernement.

Des manifestants dénoncent le « Massacre à la libérale » du gouvernement Couillard

Photo : Claudine Richard

Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Plus de 500 personnes ont manifesté dans les rues de Sherbrooke vendredi matin. Les manifestants s'étaient donné rendez-vous au coin des rues Montréal et Belvédère afin de se rendre devant l'hôtel de ville de Sherbrooke.

Des représentants des groupes communautaires, des centrales syndicales et des étudiants ont pris part à l'événement. Ils souhaitaient signifier leur désaccord envers toutes les décisions prises par le gouvernement de Phillipe Couillard au cours des dernières semaines. 

« Avec les coupes annoncées par le gouvernement libéral de M. Couillard [...], on s'attend à ne rien avoir dans le prochain budget. Les besoins en matière de logement social sont immenses », a indiqué le coordonnateur de l'Association des locataires de Sherbrooke, Normand Couture.

Aux quatre coins de la province

Des manifestations étaient prévues un peu partout au Québec, notamment à Montréal, à Jonquière, à LaTuque et à Rimouski. Elles sont l'initiative de la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics, qui regroupe 95 organismes sociaux, communautaires, syndicaux et féministes.

Des centaines de manifestants des quatre coins du Québec se sont notamment rendus à Montréal, pour manifester devant les bureaux de M. Couillard, situés au coin des rues Sherbrooke et McGill College. Les leaders de la manifestation ont dénoncé les mesures d'austérité qui touchent selon eux les plus démunis. Le Service de police de la Ville de Montréal a cependant déclaré la manifestation illégale dès 11 h 26, parce que les organisateurs ont refusé de dévoiler l'itinéraire.

À Québec, l'Alliance de la fonction publique a également tenu une manifestation pour protester, cette fois, contre les compressions dans la fonction publique fédérale. Déguisés en zombies pour l'occasion, les manifestants ont dénoncé les 35 000 postes éliminés depuis 2012 et estiment que le gouvernement procédera à des compressions de 11 milliards de dollars d'ici 2015.

Quelque 85 000 étudiants québécois sont en grève aujourd'hui.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !