•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des manifestants dénoncent le « massacre à la libérale » du gouvernement Couillard

Manifestation à Rimouski

Manifestation à Rimouski

Radio-Canada

Des manifestations ont eu lieu, vendredi, à Rimouski, à Baie-Comeau et aux Îles-de-la-Madeleine contre les mesures d'austérité du gouvernement Couillard.

À Rimouski, une délégation gaspésienne de 125 travailleurs et bénéficiaires d'organismes communautaires, notamment, a pris part à l'événement. Au total, 500 personnes des milieux syndical, communautaire et étudiant se sont réunis pour cette marche qui, en raison de l'Halloween, s'est déroulée sur le thème « Massacre à la libérale, l'austérité une histoire d'horreur ».

La coordonnatrice de la Table régionale des organismes communautaires du Bas-Saint-Laurent, Véronique Thibault, fait valoir que les organismes du Bas-Saint-Laurent oeuvrant dans le secteur des services sociaux accusent un manque à gagner de 11 millions de dollars. 

« Non seulement on nous dit qu'on ne va pas investir d'argent, mais on va peut-être revoir le programme qui vous subventionne, donc ceci nous fait terriblement peur », souligne-t-elle.

Les organismes, il y en a plusieurs qui menacent de fermer leurs portes dans 2 ou 3 ans par manque de subventions.

Une citation de Véronique Thibault

Le député de Rimouski, le péquiste Harold LeBel, s'est également joint aux manifestants à Rimouski. Selon lui, les mesures d'austérité touchent les ressources et les budgets consacrés au développement des régions du Québec. Harold Lebel est porte-parole de l'opposition officielle en matière de lutte contre la pauvreté, de solidarité et d'économie sociale.

Manifestation à Baie-Comeau

À Baie-Comeau, environ 300 manifestants ont vivement critiqué l'effet centralisateur des récentes décisions gouvernementales, qui se traduisent par des pertes d'emplois et de pouvoir dans les régions.

« On pourrait presque parler de vieille approche néolibérale, en fait, qui a pas fait ses preuves depuis 25 ans. On voit que ça ne donne absolument rien. On continue d'aller fouiller dans le portefeuilles des mêmes gens, c'est-à-dire la classe moyenne et les plus démunis », affirme Michel Savard, de la Table des groupes populaires.

« On a déjà de la difficulté au niveau économique avec la grande entreprise et les PME aussi qui, par la bande, se font rattraper sur cette question-là. Si, en plus, ces emplois-là sont coupés, ça va faire un double effet qui va rendre la situation encore plus difficile au niveau économique pour la région », soutient pour sa part Guillaume Tremblay, du conseil central de la CSN.

Manifestation à Baie-Comeau

Manifestation à Baie-Comeau

Manifestation aux Îles-de-la-Madeleine

Aux Îles-de-la-Madeleine, ils sont une cinquantaine à avoir manifesté pour dénoncer les politiques d'austérité budgétaires du gouvernement Couillard. Les manifestants ont fait part au ministre de la santé, Yves Bolduc, qui était de passage aux Îles, que plusieurs mesures touchent les familles les plus démunies de la société.

Le porte-parole des manifestants, Damien Turbide, croit que le gouvernement devrait faire d'autres choix. « Il devrait s'attaquer aux vraies causes du déficit. Il devrait entre autres cesser de gérer l'État québécois comme une entreprise privée, lutter contre la fraude et la mauvaise gestion des fonds publics, redistribuer la richesse sociale de façon plus équitable et mettre en place une véritable justice sociale et justice fiscale », affirme-t-il.

Le ministre Bolduc a dit avoir bien reçu le message et partager l'opinion des manifestants. Quant au député des Îles, le libéral Germain Chevarie, il a expliqué aux manifestants que le gouvernement faisait des choix économiques.

« Ce matin, on a annoncé plus de 4 millions. Depuis notre élection, on a près de 30 millions d'investis aux Îles actuellement et on va continuer parce qu'on a le Plan Nord, les infrastructures, la stratégie maritimes et le soutien aux PME. »

Les manifestants madelinots ont dit appuyer les autres manifestations en cours ailleurs dans la province.

Ailleurs au Québec

Des manifestations ont eu lieu un peu partout au Québec, notamment à Montréal, à Jonquière, à LaTuque et à Sherbrooke. Elles étaient l'initiative de la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics, qui regroupe 85 organismes sociaux, communautaires, syndicaux et féministes.

Des centaines de manifestants des quatre coins du Québec se sont notamment rendus à Montréal pour manifester devant les bureaux de M. Couillard, situés au coin des rues Sherbrooke et McGill College. Les meneurs de la manifestation ont dénoncé les mesures d'austérité qui touchent selon eux les plus démunis. Le Service de police de la Ville de Montréal a cependant déclaré la manifestation illégale dès 11 h 26, parce que les organisateurs avaient refusé de dévoiler l'itinéraire.

À Québec, l'Alliance de la fonction publique a également tenu une manifestation pour protester, cette fois, contre les compressions dans la fonction publique fédérale. Déguisés en zombies pour l'occasion, les manifestants ont dénoncé les 35 000 postes éliminés depuis 2012. Ils estiment que le gouvernement procédera à des compressions de 11 milliards de dollars d'ici 2015.

Quelque 85 000 étudiants québécois sont en grève aujourd'hui.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Infolettre Info nationale

Nouvelles, analyses, reportages : deux fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Info nationale.