•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le propriétaire du 79, chemin Fraser songe à intenter une poursuite contre la Ville

Patrick Molla, le propriétaire de la controversée résidence située au 79, chemin Fraser

Patrick Molla, le propriétaire de la controversée résidence située au 79, chemin Fraser

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le propriétaire du 79, chemin Fraser pourrait à son tour intenter une poursuite contre la Ville de Gatineau. Patrick Molla, qui souhaite déménager, soutient que la Municipalité l'a placé dans une situation intenable qui l'empêche de vendre sa luxueuse demeure.

Après des mois de controverse, M. Molla a décidé de briser le silence et soutient que ce qui devait être la maison de ses rêves s'est transformé en une véritable prison.

« Les gens entrent dans ma cour pour prendre des photos et ils amènent d'autres gens pour prendre des photos », dit-il.

« Ce n'est plus vivable, je me fais harceler de façon quotidienne par les voisins. »

— Une citation de  Patrick Molla, propriétaire du 79, chemin Fraser

Il ajoute que la situation est aussi très difficile pour sa femme et ses enfants et qu'il n'est pas responsable de tous les problèmes associés à la construction de sa maison. « J'ai bâti en fonction de ce que la Ville m'a permis de construire, point final », ajoute-t-il.

Patrick Molla soutient avoir tenté à deux reprises de s'entendre avec Gatineau.

Il dit avoir offert de modifier les plans de sa maison pour qu'elle soit conforme aux règlements, pourvu que la Ville accepte de payer les frais de rénovation. Son offre aurait toutefois été ignorée.

De longues démarches

La résidence du 79, chemin Fraser.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La résidence du 79, chemin Fraser

Au début du mois d'octobre, la Ville a admis son erreur dans le dossier et a décidé de maintenir la dérogation mineure accordée au propriétaire du 79, chemin Fraser, légalisant de ce fait l'empiétement de plus de sept mètres à l'avant de la résidence.

Selon le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, la décision de maintenir la dérogation était « la moins mauvaise décision. »

M. Molla, qui ne voit pas maintenant comment il pourrait vendre sa maison, a offert à la Ville de l'acquérir, mais dit n'avoir obtenu aucune réponse.

C'est pourquoi il songe à se tourner vers les tribunaux et à poursuivre la Municipalité, mais aussi l'architecte de la maison et ses voisins. « Mes avocats sont au courant que je vais poursuivre, tout comme la Ville de Gatineau », a-t-il assuré.

Le maire de Gatineau et les voisins du 79, chemin Fraser n'ont pas voulu commenter, préférant attendre que la poursuite soit officiellement déposée.

D'après les informations de Nathalie Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !