ICI Radio-Canada

Vous naviguez sur le nouveau site

Aller au menu principalAller au contenu principalAller au pied de page
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Richesse à Westmount, pauvreté à Hochelaga? Les inégalités en cartes

Radio-Canada

Montréal traîne son lot de clichés, mais sont-ils tous vrais? Pour ce deuxième article d'une série sur les stéréotypes revus et corrigés de la métropole, nous nous intéressons aux revenus de ses résidents.

Une chronique de Pasquale Harrison-Julien, du Grand MontréalTwitterCourriel

Les riches dans Westmount, les moins nantis dans Verdun ou Hochelaga? Ce sont parmi les stéréotypes les plus fréquemment nommés lorsque nous avons sollicité des clichés sur la ville auprès des internautes.

1. Où se trouve le revenu moyen le plus élevé? Et le plus faible?

Revenu moyen par personne
Cliquez sur les arrondissements pour voir les données.

Pour regarder la carte sur votre appareil mobile, cliquez ici (Nouvelle fenêtre).

Sur la carte, il est vrai que les couleurs sont plus chaudes dans la partie ouest de l'île et plus froides à l'est; les premières traduisant les revenus les plus élevés, les secondes les plus faibles.

Avec un revenu moyen de 108 166 $ par personne, Westmount est la ville où le revenu moyen est le plus élevé. Le plus bas : Montréal-Nord, à 24 793 $ par personne.

On observe toutefois de réelles surprises, comme Verdun, quartier historiquement ouvrier, qui affiche un revenu moyen de 44 062 $, bien au-dessus du revenu moyen de l'agglomération (36 748 $).

Pour cette série, nous avons utilisé l'Annuaire statistique de l'agglomération de Montréal, publié par l'équipe de Montréal en statistiques, de la Ville de Montréal. Ce document analyse des données tirées du recensement de 2011 et de l'enquête nationale auprès des ménages de 2011. Pour cet article, nous avons utilisé les données sur le revenu par personne âgée de 15 ans ou plus.

2. Où y a-t-il le plus de personnes gagnant 100 000 $ et plus?

Personnes gagnant 100 000 $ et plus

Plus le fond est foncé, plus le pourcentage de gens gagnant 100 000 $ et plus est élevé. Plus la bulle est grosse, plus le nombre de gens gagnant 100 000 $ et plus est élevé.

Cliquez sur les arrondissements pour voir les données.

Pour regarder la carte sur votre appareil mobile, cliquez ici (Nouvelle fenêtre).

Où habitent le plus grand nombre de Montréalais qui gagnent un revenu supérieur à 100 000 $? Dans Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce (6020). Suivent les arrondissements du Plateau-Mont-Royal (4800) et Ville-Marie (4635). Ce sont toutefois des endroits qui possèdent de grands écarts entre leurs résidents au niveau des revenus.

En pourcentage, le portrait est différent. Pour trouver les plus fortes proportions de gens gagnant plus de 100 000 $, il faut sortir de Montréal : la ville de Hampstead arrive en tête (29,9 %), suivie de Westmount (23 %) et Mont-Royal (22,3 %).

2. Où y a-t-il le plus de personnes gagnant moins de 30 000 $?

Personnes gagnant moins de 30 000 $

Plus le fond est foncé, plus le pourcentage de gens gagnant moins de 30 000 $ est élevé. Plus la bulle est grosse, plus le nombre de gens gagnant moins de 30 000 $ est élevé.

Cliquez sur les arrondissements pour voir les données.

Pour regarder la carte sur votre appareil mobile, cliquez ici (Nouvelle fenêtre).

Soulignons que parmi les résidents de l'île de Montréal âgés de 15 ans et plus et qui ont un revenu, plus de la moitié gagnent moins de 30 000 $ par année.

Signe des écarts économiques dans Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce : outre de compter le plus de personnes gagnant 100 000 $ et plus, c'est aussi celui qui enregistre le plus de personnes gagnant moins de 30 000 $ (80 990 personnes).

Toujours en termes de nombre suivent les arrondissements de Villeray-Saint-Michel (75 830 personnes) et Mercier–Hochelaga-Maisonneuve (61 965 personnes).

Les données changent un peu si l'on s'intéresse plutôt à la proportion des revenus de moins de 30 000 $ dans un même arrondissement.  Villeray-Saint-Michel arrive au premier rang (65 %), Montréal-Nord (64 %) au deuxième et CDN-NDG au troisième (60 %).

Fait à noter, à Westmount, 38 % des gens gagnent moins de 30 000 $.

Et l'évolution dans tout ça?

Variation du revenu moyen par personne entre 2006 et 2011 (en %)
Plus le fond est foncé, plus l'augmentation est élevée.
Cliquez sur les arrondissements pour voir les données.

Pour regarder la carte sur votre appareil mobile, cliquez ici (Nouvelle fenêtre).

Plusieurs arrondissements ont vu leur revenu moyen grimper entre 2006 et 2011. Les bonds les plus marqués? Verdun (21,03 %), le Sud-Ouest (19,73 %) et Ahuntsic-Cartierville (17,03 %).

Les villes de Baie-d'Urfé et de Montréal-Ouest ont quant à elles vu leur revenu moyen baisser respectivement de 14,24 % et de 8,63 %.

Ces données n'incluent pas l'inflation pour cette période, qui a été de 10,44 %.

Économie