•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dépôt du projet Énergie Est : « une étape importante », dit le PM albertain

Jim Prentice a annoncé de nouvelles écoles à Calgary

Jim Prentice a annoncé de nouvelles écoles à Calgary

Photo : Ici Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Réagissant favorablement au dépôt du projet Énergie Est, le premier ministre de l'Alberta a réitéré que l'Alberta a besoin de pipelines pour acheminer ses ressources énergétiques vers de nouveaux marchés.

Un texte de Geneviève NormandTwitterCourriel

Jim Prentice dit être convaincu que l'Office national de l'énergie prendra des décisions basées sur les faits et la science en ce qui a trait à l'évaluation du projet de la pétrolière TransCanada.

La semaine dernière, les premiers ministres de l'Alberta et du Nouveau-Brunswick se sont rencontrés à Calgary pour discuter du projet de TransCanada. Les deux estiment que le pipeline engendrerait des retombées économiques importantes pour l'ensemble du pays.

Le premier ministre albertain décrit le dépôt du projet comme étant une « une étape importante » pour que les ressources énergétiques canadiennes obtiennent leur pleine valeur marchande et que le Canada réalise son plein potentiel économique.

Le projet va non seulement relier les ressources pétrolières de l'Ouest canadien aux raffineries de l'Est et les marchés internationaux, il permettra aussi de créer des emplois et de soutenir les entreprises d'un bout à l'autre du pays.

Jim Prentice, premier ministre de l'Alberta

Jim Prentice est d'avis que le pipeline Énergie Est permettrait d'améliorer l'indépendance énergétique du Canada en réduisant de manière notable la quantité de pétrole que nous importons.

« Pour la prospérité économique du pays, les ressources énergétiques canadiennes doivent être acheminées vers les marchés. L'Alberta appuie les mesures sécuritaires et viables pour diversifier et élargir l'accès aux marchés pour les ressources du Canada  », peut-on lire dans son communiqué.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !