•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Assainissement de la rivière des Outaouais : Gatineau n'aurait pas les moyens de suivre Ottawa

Le niveau de la rivière des Outaouais demeure très élevé.

Le niveau de la rivière des Outaouais demeure très élevé.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Lors d'un point de presse cette semaine, le maire de Gatineau a indiqué qu'il n'avait pas l'intention de suivre son homologue ottavien dans le projet d'assainissement de la rivière des Outaouais, faute de moyens suffisants.

Le maire fraîchement réélu d'Ottawa, Jim Watson, est l'instigateur d'un plan d'action pour la rivière des Outaouais qui se chiffre à 355 millions de dollars.

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, n'a cependant pas l'intention de lui emboîter le pas dans cette voie-là par manque de moyens.

« Ce n'est pas qu'on ne veut pas le faire. On a travaillé beaucoup sur les surverses, on a travaillé beaucoup sur les économies d'eau potable, on est un leader là-dedans au Québec. Mais si on nous en rajoute sur les épaules, il faut que cela vienne avec des ressources. Là-dessus, avec le ministre Baird, j'ai été assez clair », explique M. Pedneaud-Jobin.

« En principe, on est tout à fait d'accord, on est prêt à tasser des projets pour faire ça parce que c'est dans l'intérêt de tout le monde. Mais si on n'a pas de ressources, on a déjà de la difficulté à livrer ce qu'on doit livrer. »

— Une citation de  Maxime Pedneaud-Jobin, maire de Gatineau

Des fonctionnaires municipaux surchargés

Par ailleurs, depuis l'entrée en fonction du nouveau conseil municipal, il y a un an, les demandes de révisions, d'évaluations et d'enquêtes internes ont inondé les directions de plusieurs départements.

De nombreux dossiers ont nécessité plusieurs heures de travail, comme le projet de réaménagement de la rue Jacques-Cartier, la refonte du Service de l'urbanisme ou la saga entourant le centre multifonctionnel.

« On a beaucoup d'attentes, on demande beaucoup de choses, mais l'entente que l'on a avec la direction générale est assez claire, " s'il y a des choses que l'on n'est pas capables de faire parce que la charge de travail est trop grande [...] Dites-le-nous, on s'assoit ensemble et on fait des choix ". C'est cela l'avantage d'avoir un programme et des orientations claires. C'est plus facile de faire ces choix-là », dit le maire.

« Il y a déjà un paquet de dossiers que l'on a reportés à l'an deux parce que la charge de travail est immense. »

— Une citation de  Maxime Pedneaud-Jobin, maire de Gatineau

À titre d'exemple, les membres du comité plénier ont eu cette année 168 présentations, ce qui est énorme, selon le maire. Cela expliquerait que plusieurs dossiers ont été reportés à 2015.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !