•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Meurtre à Longueuil : témoin libre et enquête en cours

Photo de Janique Delcourt

Photo de Janique Delcourt

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les enquêteurs du Service de police de l'agglomération de Longueuil (SPAL) attendent des résultats d'analyses dans l'espoir de faire avancer leur enquête dans le dossier du meurtre de Jenique Dalcourt, un crime survenu sur une piste cyclable à Longueuil, il y a une semaine.

Les policiers précisent que l'enquête se poursuit et que l'individu relaché lundi demeure dans leur ligne de mire.

Le suspect arrêté samedi, qui devait être accusé du meurtre de Mme Dalcourt, a été libéré faute de preuve lundi au palais de justice de Longueuil. Les procureurs avaient travaillé sur le dossier une bonne partie de l'après-midi sans toutefois parvenir à déposer des accusations. Pendant ce temps, la famille de la victime attendait impatiemment la comparution de l'accusé.

La levée des audiences approchant, les procureurs ont alors dû demander au juge de libérer le suspect âgé dans la mi-vingtaine, qui a dès lors retrouvé le statut de témoin important. « C'est le procureur qui a le dernier mot sur la mise en accusation ou non d'un suspect », explique le porte-parole du SPAL, Tommy Lacroix. « Hier, les procureurs jugeaient qu'il manquait peut-être quelques éléments, notamment des résultats d'analyses d'expertises judiciaires qu'on attend toujours. » 

Possiblement que ça [les résultats d'analyses] va changer le cours de l'enquête par la suite, mais l'enquête ne repart pas de zéro ce matin.

Une citation de :Tommy Lacroix, porte-parole du SPAL

Sans confirmer que l'individu arrêté connaissait la victime, les policiers avancent qu'il ne s'agirait pas d'une agression totalement gratuite.

Piste cyclable sur laquelle le meurtre a eu lieuAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Piste cyclable sur laquelle le meurtre a eu lieu

Des résultats d'analyses cruciaux

Les enquêteurs attendent maintenant des résultats d'analyses qui devraient les éclairer sur deux aspects :

- une éventuelle agression sexuelle;
- la commission de l'homicide.

La police refuse toujours de confirmer ou d'infirmer la commission d'une agression sexuelle dans ce dossier tout comme elle refuse de dire si elle a retrouvé l'arme du crime.

Le SPAL confirme toutefois que l'agression a été commise par un seul individu.

Jenique Dalcourt, une jeune femme de 23 ans, a été battue à mort avec un objet contondant sur une piste cyclable du Vieux-Longueuil, mardi dernier. La jeune femme a été retrouvée inanimée en bordure de la piste cyclable qui traverse le quartier d'est en ouest, près du chemin de Chambly, à la hauteur de la rue de Normandie.

Les policiers affirment qu'ils continuent d'assurer une patrouille dans le secteur du tronçon de la piste cyclable où la jeune femme a été agressée.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.