•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les ahmadistes de Saskatoon solidaires après l'attaque à Ottawa

Une centaine de musulmans ahmadistes dénoncent à Saskatoon les actes terroristes posés au nom de l'Islam.

Une centaine de musulmans ahmadistes dénoncent à Saskatoon les actes terroristes posés au nom de l'Islam.

Photo : Anouk Lebel/ICI Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Plus de deux cents musulmans ahmadistes se sont réunis devant l'hôtel de ville de Saskatoon pour montrer leur solidarité avec leurs concitoyens canadiens après l'attaque survenue à Ottawa.

Ils ont condamné les actes de violence commis contre les militaires et le Parlement canadien mercredi.

Le président de la communauté mulsumane ahmadiste de Saskatoon, Nasser Mallik, a parlé d'une double attaque : la première envers son pays, et la deuxième envers sa religion.

« Notre pays chéri est attaqué et du même souffle notre religion est prise en otage par le terrorisme. »

— Une citation de  Nasser Malik

La fusillade ciblant le Parlement et des militaires canadiens a attristé une des jeunes manifestantes de 16 ans. « Ça me brise le coeur parce que je crois pratiquer une religion qui est belle et qui se réclame de la paix. »

Nathan Cirillo et Patrice VincentAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Nathan Cirillo et Patrice Vincent

Photo : La Presse canadienne / HO-facebook et AP Photo/Département de la défense nationale

Les manifestants ont témoigné leurs sympathies pour Nathan Cirillo, tombé mercredi sous les balles de Michael Zehaf-Bibeau à Ottawa, et à l'adjudant Patrice Vincent, heurté mortellement par une voiture à Saint-Jean-sur-Richelieu.

De nombreux manifestants ont porté des vêtements rouge et blanc pour montrer leur reconnaissance envers le Canada, terre d'accueil pour de nombreux ahmadistes. Plusieurs d'entre eux sont originaires du Pakistan, où ils ont été persécutés en raison de leur foi.

La communauté ahmadiste de Saskatoon lance un appel à la paix et privilégie la voie de l'éducation pour enrayer la violence.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !